Elle simule sa mort avec l'aide de son mari afin d'éviter d'être condamnée pour escroquerie

Rodney Wheeler a été condamné pour avoir aidé Julie, sa femme, à simuler sa mort. L’année dernière, il avait appelé la police pour dire qu’elle était tombée dans un ravin alors qu’elle se cachait chez eux. Elle voulait éviter d’être condamnée pour escroquerie à l’assurance…

En mai dernier, en Virginie Occidentale, aux États-Unis, Rodney Wheeler a appelé la police pour dire que sa femme avait disparu. Il avait raconté qu’elle était tombée dans un ravin. La réalité était autre puisqu’elle se cachait à leur domicile. Le couple avait concocté ce scénario pour éviter à Julie d’être condamnée pour fraude à l’assurance maladie.

Elle devra rembourser 289 055 dollars

Aux États-Unis, la “health care fraud” consiste au fait qu’une entreprise ou un particulier fraudent un assureur ou un programme de soins de santé gouvernemental comme le Medicare, par exemple, ou des programmes d’État équivalents. Julie devait être condamnée pour avoir surfacturé un programme de soins de spina-bifida, une malformation des vertèbres qui peut entraîner des lésions irréversibles de la moelle épinière, à des vétérans. Après l’appel de Rodney déclarant la disparition de sa femme, la police et de nombreux volontaires se sont mis à la recherche de cette dernière… Les policiers l’ont finalement retrouvée deux jours plus tard, cachée dans une armoire, à son domicile. Le couple a admis que c’était un coup monté. Julie a été condamnée en février dernier à 54 mois de prison et à rembourser les 289 055 dollars de la fraude, soit environ 243 000 euros. Son mari a, quant à lui, été condamné, lundi 5 avril, à 2 mois de prison et 6 mois de confinement chez lui.

Kahina Boudjidj 

À voir aussi : Michel Cymes soupçonné d’escroqueries 

Source: Lire L’Article Complet