Rihanna brise les codes de la lingerie masculine et Internet approuve

En faisant appel aux courbes généreuses du mannequin Steven G. pour promouvoir sa ligne de sous-vêtements pour homme, Rihanna a convaincu la Toile que la représentation du corps masculin dans la mode doit elle aussi changer.

Le 2 octobre, Rihanna a pris d’assaut la plateforme vidéo d’Amazon pour dévoiler la deuxième édition de son défilé de lingerie Savage x Fenty. Au-delà de la controverse suscitée par sa bande-son, le spectacle a aussi permis d’introduire la première collection de sous-vêtements pour homme imaginée en collaboration avec Christian Combs, 22 ans, fils aîné du rappeur américain Puff Daddy. Les pièces, disponibles en ligne dès la fin du show, ont été photographiées sur Steven G., un mannequin à la morphologie plus généreuse que les standards de beauté habituellement perpétués par les marques de dessous masculins. Les réseaux sociaux, tombés sous le charme du modèle américain, n’ont pas manqué d’applaudir ce choix.

Paris Hilton.

Bella Hadid.

Demi Moore.

Cara Delevingne.

“Le même corps que moi”

Sur Twitter, les images du jeune homme continuent d’affluer depuis ce week-end et les internautes saluent le geste de la chanteuse. «Les hommes forts, tout comme les femmes, sont à peine représentés mais Rihanna vient de prouver que le milieu est prêt à changer», écrit une twittos en reconnaissant l’importance de représenter toutes les morphologies. D’autres évoquent aussi la question de la confiance en soi : «Je n’avais encore jamais vu un mannequin qui a le même corps que moi», poursuit un autre. Un dernier conclut : «En tant que personne avec un “dad bod” (comprendre un corps de papa, légèrement arrondi), cela me rend vraiment heureux de voir ça.»

Déjà très engagée dans le choix de ses castings féminins, la chanteuse devenue femme d’affaires prolonge naturellement ses efforts du côté de la gent masculine. L’époque des physiques aux abdominaux taillés dans la pierre et placardés sur les boîtes de sous-vêtements est-elle en passe d’être révolue ? C’est en tout cas ce que pense Rihanna et il semble que son public la suive. La preuve : l’intégralité de la collection pour homme est désormais sold out sur le site de Savage x Fenty.

Rihanne, reine de la diversité

C’est loin d’être la première fois que Rihanna fait parler d’elle pour son inclusivité. En 2017, la star donnait un coup de pied dans la fourmilière de l’industrie cosmétique en lançant Fenty Beauty. Une ligne de maquillage inaugurée avec une quarantaine de tons de fonds de teint présentés à l’occasion d’une campagne réunissant toutes les couleurs de peaux. L’été dernier, Rihanna récidivait avec Fenty Skin, une gamme de soins visage destinés à la fois aux femmes, aux hommes et aux personnes non-binaires (celles qui ne s’identifient à aucun des deux genres imposés par la société).

Lancée en mai 2018, Savage x Fenty s’est elle aussi développée sur ce modèle qui fait la part belle à la représentation. Dès le premier show de sa marque de lingerie fin 2018, Rihanna avait fait appel à un casting comme la mode en voit rarement : des femmes de toutes les couleurs de peaux, aux morphologies et aux physiques variés dont un modèle handicapé et une autre enceinte (qui a d’ailleurs accouché juste à la fin du défilé). Une volonté de promouvoir la différence mais aussi un atout marketing de taille qu’elle étend désormais à sa ligne pour hommes.

Une concurrence frileuse

Le milieu du sous-vêtement masculin quant à lui ne semble pas avoir fait sa révolution. Les corps musclés avec de belles tablettes de chocolat restent omniprésents dans les campagnes publicitaires. Certaines marques commencent toutefois à changer de mentalité. Ces dernières années chez la marque américaine Calvin Klein, les mannequins aux muscles saillants ont laissé place à des corps plus frêles. En témoigne la récente campagne de la marque avec le rappeur Lil Nas X. Ou encore les modèles masculins qui apparaissent sur l’e-shop de la marque qui sont loin des précédentes égéries bodybuildées comme Mark Wahlberg, Matthew Terry ou encore Clark Bockelman.

De l’autre côté de l’Atlantique, Le Slip Français se veut pionnier en matière de représentation. La marque utilise régulièrement des hommes aux formes plus généreuses qu’à l’accoutumée et n’hésite pas à poster les clichés sur Instagram. Une stratégie qui semble plaire à leurs internautes : «Merci de promouvoir la diversité des styles de mannequins», «Quel bonheur d’avoir enfin une marque qui nous présente des hommes sexy», peut-on lire sous la photo d’un homme aux courbes généreuses.

Source: Lire L’Article Complet