Voyage en France : découvrez 13 spécialités de nos régions

Des biscuiteries aux chocolatiers, en passant par les porcelainiers et les cristalleries, les artisans sont nombreux à vouloir faire découvrir leur histoire et leur savoir-faire. De quoi déclencher de nouvelles passions !

Restez informée

Au cœur des biscuiteries

Dans la Marne, la maison Fossier

A Reims, il y a la cathédrale, le champagne… et les pimpants biscuits roses de la maison Fossier ! Facilement reconnaissables à leur délicate couleur, à leur face poudrée de sucre glace et à leur texture craquante, ils dévoilent leurs secrets lors d’une visite en trois temps au coeur de l’usine fondée en 1756. Ce qui en fait la plus ancienne biscuiterie de France encore en activité.

Visite et dégustation

En guise de mise en bouche, un film raconte la saga de la marque. Puis, un parcours délicieusement mitonné détaille par le menu les étapes de la fabrication de ces douceurs, emballées à la main. Leur teinte ? Elle vient du carmin, un colorant rouge naturel obtenu à partir d’un insecte, la cochenille. En chemin, une dégustation permet de passer de la théorie à la pratique, et ainsi de vérifier sur pièce les avantages gustatifs de la double cuisson originelle (d’où le mot biscuit, c’est-à-dire « cuit deux fois »). C’est elle qui, un jour de 1775, a ravi le royal palais de Louis XVI venu se faire sacrer sur les terres marnaises. Aujourd’hui, la PME familiale a de quoi voir l’avenir en rose…

Infos pratiques

  • Visites uniquement sur réservation.
  • Tarifs adultes : 5,50 €, enfants (jusqu’à 18 ans) : 3,50 €.
  • Réservation par mail [email protected] fossier.fr, par téléphone : 03 26 40 67 67. ou sur le site fossier.fr

Dans la Sarthe, une longue tradition

A Sablé-sur-Sarthe, les tout premiers sablés ont régalé la marquise de Sévigné au XVIIe siècle. Leur élaboration se découvre aujourd’hui à la Sablésienne, biscuiterie née il y a 57 ans. Cerise sur le gâteau : à ce parcours guidé s’ajoute la visite du tout nouveau musée de la biscuiterie et du petit sablé. Au programme, une découverte multi-sensorielle pour se familiariser avec l’histoire de ce biscuit rond.

Infos pratiques

Sur réservation de juin à septembre. [email protected], ou 02 43 95 04 53. Adultes : 3 €. Enfants : 2 €. sablesienne.com

Dans le Finistère, tout l’art de Pont-Aven

La fabrication de ces fines et croustillantes galettes respecte la tradition initiée en 1890 par son créateur, Isidore Penven, issu d’une famille de boulangers : la pâte sablée, riche en beurre, prend toujours forme à la main dans cette petite ville du Finistère.

Infos pratiques

Visite gratuite sur réservation uniquement les mardi et jeudi à 11 h. 02 98 06 05 87. galettes-penven.com

Des chocolateries à croquer

Dans les Bouches-du-Rhône, la chocolaterie de Puyricard

Voilà plus de cinquante ans, en 1967, les Belges Marie-Anne et Jean-Guy Roelandts ferment leur chocolaterie et quittent le Congo. Direction le sud de la France, où ils installent un atelier. Ils le baptisent Puyricard, en hommage au village près d’Aix-en-Provence dans lequel ils posent leurs sacs de cacao. L’aventure sucrée et familiale se poursuit aujourd’hui avec leur fils Tanguy et leur petite-fille Solène, qui ont décidé d’ouvrir grand leur lieu de fabrication. Ici, sont produites chaque année 140 tonnes de bonbons de chocolat, de manière artisanale.

De la fève à la tablette

Durant la visite, toutes les étapes de la fabrication (moulage, enrobage, lissage…) sont livrées à l’appétit des visiteurs mordus de cacao. Pas de machine, rien de congelé. Les moules sont remplis à la main. Les garnitures confectionnées à base de produits naturels… Rien d’étonnant pour cette maison nommée Entreprise du patrimoine vivant en 2010, qui porte haut et loin le nom de cette petite commune française.

Infos pratiques

  • Visites de janvier à octobre, accessibles uniquement aux plus d’1,20 mètre. Durée : 1 h 30 à 2 h.
  • Tarif : 10 € environ.
  • Réservation : puyricard.fr

Dans la Drôme avec Valrhona

C’est à un moment exceptionnel de gourmandise que convie la Cité du chocolat Valrhona, à l’endroit où le fondateur Albéric Guironnet y avait installé sa production il y a plus de quatre-vingt-dix ans. Elle met l’eau à la bouche avec ses animations pédagogiques et ludiques, ses ateliers, ses dégustations…

Infos pratiques

Visites sur réservation uniquement. Durée : 1 h 30 à 2 h. Adultes : à partir de 9 € ; enfants (jusqu’à 13 ans) : à partir de 7 €. citeduchocolat.com

Dans l’Eure, dans le Chocolatrium de Michel Cluizel

Cap sur le Chocolatrium de Michel Cluizel, installé à Damville depuis 1948. Au menu de la visite: observation de la fabrication et dégustation commentée.

Infos pratiques

Réservation par téléphone au 02 32 35 20 75. Adultes : 6,50 € ; enfants : 4 € (gratuit pour les moins de 6 ans). cluizel.com

En Aquitaine, dans l’Atelier du chocolat

Le parcours pédagogique débute avec les Mayas et les Aztèques, et se poursuit dans le Pays basque, où s’ouvrent, au XVIIe siècle, les premiers ateliers de transformation du cacao. On termine aux côtés des artisans en pleine confection de bouchées, dont une sélection est à croquer.

Infos pratiques

Visite d’1 h 30. Adultes : 6 €, enfants : 3 €. atelierduchocolat.fr

Les cristalleries ont du souffle !

En Moselle, la manufacture Saint-Louis

L’année 1767 est une date qui sonne comme une douce musique aux oreilles des artisans de Saint-Louis. La cristallerie la plus ancienne d’Europe, installée dans les Vosges du Nord depuis 1586, devient alors “Verrerie royale” sur décision de Louis XV. Le roi saluait ainsi la manufacture qui était parvenue à dompter le sable et le feu. Aujourd’hui, elle perpétue son savoir-faire devant témoins, le temps d’un parcours-découverte.

Une vue panoramique

Depuis une passerelle en surplomb des fours en fusion à 1 450 °C, les visiteurs, accompagnés par un guide, assistent aux coulées de cristal et au ballet des maîtres verriers. Après “l’atelier du chaud”, cette partie noble de la maison où a été inventé le service de verres pour la table, ils font halte devant les presse-papiers et peuvent suivre la restauration des moules. Puis, ils gagnent les ateliers de parachèvement, là où vases, lustres et candélabres sont gravés, taillés, décorés à l’or et polis selon des gestes ancestraux. Au musée, ils découvrent les anciennes pièces de la cristallerie et les quatre siècles d’histoire de cette manufacture royale, filiale du groupe Hermès depuis 1995. Et, peut-être y percent-ils quelques mystères de fabrication…

Infos pratiques

  • Visite guidée d’1 h30, sur réservation, avec accès au musée du cristal Saint-Louis.
  • Tarifs : adultes : 18 €, enfants (6-18 ans) : 11 €.
  • Réservation : 03 87 06 40 04 ; ou saint-louis.com

Dans le Pas-de-Calais, Arc, de A à Z

Le site du verrier Arc, qui a été à l’origine des premiers verres décorés et de la marque Cristal d’Arques, lancée en 1968, se révèle sous de multiples facettes. A voir : les ateliers de production, des films sur l’histoire et le fonctionnement de la petite fabrique du Nord, née en 1825 et devenue depuis un groupe international…

Infos pratiques

Sur réservation. Adultes : 12,90 €, enfants (8-18 ans) : 9,90 €. visiteverreriearc.com

Dans le Bas-Rhin, le savoir-faire de Lalique

La cristallerie de René Lalique, fondée en 1920 à Wingen-sur-Moder, a ouvert son musée en 2011. En plus des 650 pièces présentées, des animations expliquent le savoir-faire de la maison et de son créateur, ainsi que la fabrication, notamment celle du célèbre vase Bacchantes, de 1927.

Infos pratiques

Fermé en janvier. Adultes : 6 €, enfants (6-18 ans) : 3 €. musee-lalique.com

La porcelaine dans tous ses éclats

En Haute-Vienne, la maison Bernardaud

La visite des anciens ateliers du vénérable établissement dévoile services de table, luminaires, bijoux, mobilier… Durant une heure, se dessinent l’histoire de la porcelaine et sa fabrication dans la célèbre entreprise. Elle s’est installée à Limoges car, au XVIIIe siècle, on a découvert dans les environs des gisements de kaolin, argile essentielle à cette céramique blanche jusqu’alors importée de Chine. Autre atout de cette visite, la possibilité d’essayer certains outils. On en ressort émerveillé.

L’art et la matière de prendre son avenir en main

Chaque année, la maison s’enrichit de nouvelles œuvres le temps d’une exposition temporaire. A partir de juin et jusqu’à la fin du mois d’octobre, on découvrira avec curiosité les céramiques engagés de douze artistes, réunies sous le nom de “Beautés équivoques”. Celles et ceux qui les ont façonnées détournent la matière dans le but de questionner le public, d’interroger sa conscience sur les grands problèmes du monde (migrations, environnement…). Une belle occasion pour les artistes de prendre position, à leur manière.

Infos pratiques

  • Visite d’1 h 15.
  • Tarifs : adultes (à partir de 18 ans) : 6 €. Gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Réservation : sur rendez-vous au 05 55 10 21 86. bernardaud. com/fr/circuit-de-visite

En Île-de-France, Sèvres, tout en couleur

L’activité de la célèbre manufacture de Sèvres est dépeinte au public, de la fabrication des pâtes jusqu’aux différentes étapes exécutées dans chacun de ses ateliers.

Infos pratiques

Visite guidée d’1 h 30, sur réservation. 18 € par personne. sevresciteceramique.fr

Dans le Cher, en un tour de main

Les porcelaines Pillivuyt font les beaux jours de Mehun-sur-Yèvre depuis 1818. Visite avec l’office de tourisme sur réservation (à partir de 4 personnes).

Infos pratiques

Tarif : 5 €. 02 48 57 35 51. bourgesberrytourisme.com

A lire aussi :

⋙ Made in France: ces produits qui cartonnent à l’étranger

⋙ Recettes régionales : 18 spécialités gourmandes à (re)découvrir

⋙ Partager la passion d’un artisan, c’est facile

Source: Lire L’Article Complet