Peut-on voyager à l'étranger ?

Vous le savez maintenant, certaines régions sont confinées pendant quatre semaines au moins depuis vendredi dernier, et un couvre-feu à 19 heures est instauré sur l’ensemble du territoire. Mais qu’en est-il des voyages à l’étranger ? Sont-ils possibles ? À quelles conditions ? Point sur ces nouvelles mesures.

Restez informée

Comme l’a annoncé le Premier ministre jeudi dernier, seize départements ont basculé de nouveau en confinement 7 jours sur 7 depuis le samedi 20 mars, pour quatre semaines “au moins”. Concernés par ces nouvelles mesures : tous les départements d’Île-de-France et des Hauts-de-France, les Alpes-Maritimes ainsi qu’une partie de la Normandie (Eure et Seine-Maritime). Le couvre-feu, de 19 heures à 6 heures du matin, est quant à lui imposé à l’ensemble du territoire.

Depuis le 31 janvier, toute sortie de France à destination d’un pays extérieur à l’espace européen ou d’un territoire d’outre-mer est interdite, sauf motif impérieux. À l’approche des beaux jours, mais surtout des vacances scolaires de Pâques, vous êtes nombreux à vous demander si les nouvelles mesures de confinement empêchent ou permettent de voyager à l’étranger ? Attestation, motif impérieux… On vous dit tout !

Peut-on voyager à l’étranger si l’on vit dans un département concernés par le confinement ?

Bonne nouvelle ! Le confinement ne change rien aux règles de motif impérieux. Que vous viviez en zone confinée ou non, rien ne vous interdit de prendre un vol vers un autre pays de l’espace européen si vous remplissez les conditions imposées par la nouvelle attestation. Jean Castex a en effet précisé lors de son allocution que : “pour les départements en confinement, les déplacements interrégionaux sont interdits, sauf pour des motifs impérieux ou professionnels”. Ces motifs impérieux sont notamment d’ordre familial (enterrement, proche malade).

Détenir un billet d’avion, de train ou de bus est un motif de dérogation. Dans les départements concernés par le confinement, il permet de circuler à la fois à plus de 10 km de son domicile (pour aller à l’aéroport par exemple) et pendant les horaires de couvre-feu (entre 19h et 6h du matin). Il vous faudra alors cocher le motif de déplacement n°12 : “déplacements de transit et longue distance”, sur votre attestation.

Peut-on voyager à l’étranger si l’on vit dans une zone non-confinée ?

Les départements non-confinés ne sont pas soumis à la règle des 10 km autour du domicile pour les déplacements. Vous pouvez donc circuler librement entre 6 heures du matin et 19 heures sans limites kilométriques. En dehors de ces horaires, vous devez, comme vos voisins confinés, disposer d’un motif impérieux pour pouvoir voyager à l’étranger (dans les pays ouverts aux Français). Vous devrez alors cocher le justificatif n°7 de l’attestation dérogatoire : “Déplacements de transit et longue distance, déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus pour des déplacements de longues distances”.

Depuis le 11 mars, il n’est plus nécessaire de justifier d’un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Singapour. Attention tout de même, car si les motifs impérieux ne sont plus exigés par la France, il convient de s’informer sur les règles d’entrée dans chacun de ces pays, dont la plupart ont fermé leurs frontières aux touristes.

La liste des pays ouverts aux Français (non-confinés) avec ou sans restrictions :

Afrique :

  • Tanzanie (pas de test PCR obligatoire)
  • Les tests PCR sont requis pour : Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cap-Vert, Comores, Côte d’Ivoire, Ghana, Egypte, Kenya, Maroc, Mauritanie, Namibie, Niger, Rwanda, Sénégal, Togo, Zambie.
  • La quatorzaine est obligatoire à l’arrivée dans les pays suivants : Seychelles (sauf pour les personnes vaccinées), Maurice, Mozambique, Ethiopie, Tunisie, Zimbabwe (test PCR + isolement), Gambie (test PCR + isolement).

Asie et Moyen-Orient :

  • Maldives, Corée du Sud, Népal (visa, test PCR + isolement),
  • Tadjikistan et Ouzbékistan (isolement),
  • Cambodge (isolement + caution de 2 000$),
  • Emirats Arabes Unis (test PCR à Dubai, isolement à Abu Dhabi),
  • Jordanie, Liban (test PCR),
  • Oman (test PCR + isolement de 7 jours)
  • Sri Lanka (visa + test PCR),
  • Thaïlande (test PCR + quatorzaine).

Amériques :

  • Costa Rica, République dominicaine, Mexique (ouverts sans test PCR avant le départ)
  • Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Colombie  Dominique, Equateur, Guatemala, Haiti, Honduras, Jamaïque, Nicaragua, Panama, Paraguay, Sainte-Lucie (avec test PCR),
  • Bahamas (avec visa, test PCR et assurance Covid)
  • Chili (auto-isolement de 10 jours)
  • Pérou (auto-isolement de 14 jours)
  • Cuba (test PCR et isolement).

Tous les autres pays sont fermés aux voyageurs ou inaccessibles.

Source : routard.com

Source: Lire L’Article Complet