Pass sanitaire: Une atteinte aux droits et libertés fondamentales ?

C’est en tout cas la question que se pose la Défenseure des droits. On vous explique ses inquiétudes. 

Dès aujourd’hui, le pass sanitaire est étendu aux “lieux de loisirs et de culture” pour tous les Français de plus de 12 ans suite à l’allocution d’Emmanuel Macron. Une nouveauté qui fait polémique en France et que beaucoup dénoncent comme une privation des libertés individuelles. Dans un communiqué publié hier, la Défenseure des droits, Claire Hédon, a fait part de ses inquiétudes. “Tout en reconnaissant l’importance de la vaccination dans la lutte contre la pandémie, la Défenseure des droits s’interroge tant sur la méthode que sur la proportionnalité de la plupart des dispositions et restrictions présentes dans le texte”, lit-on dans cet avis. On vous explique en détail.

Extension du passe sanitaire : les 10 points d’alerte de la Défenseure des droits https://t.co/IbfgqQ57sf #PassSanitaire

C’est “un débat démocratique public de fond” que demande Claire Hédon qui regrette “vivement le choix d’une procédure accélérée compte tenu de l’ampleur des atteintes aux droits et libertés fondamentales prévues par ce projet de loi ainsi que du caractère inédit de certaines dispositions qu’il comporte”. De plus, la Défenseure des droits s’inquiète quant aux populations précaires freinées par la fracture numérique ainsi que par l’accès aux services publics qui s’avère plus difficile. Un “pouvoir de police” octroyé aux entreprises, la restriction d’accès aux transports publics ou encore les risques de discriminations à l’emploi font partie des 10 points d’alerte donnés par Claire Hédon alors que le projet pourrait être adopté dans la semaine par le Parlement. Un texte fortement critiqué par une partie de la population qui a exprimé son désaccord lors d’importantes manifestations.

Source: Lire L’Article Complet