Légalisation du cannabis : Emmanuel Macron défavorable, il veut lancer un grand débat national sur la consommation de drogue

Emmanuel Macron fait bien comprendre ses objectifs concernant la lutte contre le marché de la drogue et certains vont être déçus…

Hier, Emmanuel Macron prenait la parole dans les colonnes du Figaro pour s’exprimer notamment sur l’affaire du meurtre de Sarah Halimi, mais aussi concernant le marché des stupéfiants, et a annoncé vouloir lancer “un grand débat national sur la consommation de drogue”. Aujourd’hui, 48 % du chiffre d’affaires des trafics de drogue en France provient de la marchandisation de cannabis. Et si certains voient la dépénalisation généralisée comme une solution contre le commerce illégal, Emmanuel Macron ne semble pas du même avis. Son objectif : “ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogue” pour “faire reculer la délinquance” en France, devenue un “pays de consommation”.

???? Macron veut lutter contre le trafic de drogue avec la com’ politicienne habituelle : inefficace.Police de proximité avec + de moyens, legalisation encadrée du cannabis, meilleure prévention.. En Mai, je dépose une proposition de loi pour lutter vraiment contre les trafics ✍️ pic.twitter.com/SaIIby52RE

Le chef de l’État veut briser le tabou autour de la drogue pour ainsi faire prendre conscience des conséquences sur la santé, mais aussi sur la sécurité du pays : “Ceux qui prennent de la drogue – et cela concerne toutes les catégories sociales – doivent comprendre que non seulement, ils mettent leur santé en danger, mais qu’ils alimentent aussi le plus grand des trafics”, explique le chef de l’Etat. “On se roule un joint dans son salon et à la fin, on alimente la plus importante des sources d’insécurité”, rajoute t-il. Les dealers et les trafiquants sont dans son viseur, d’ailleurs, il affirme que près de 1000 interventions ont eu lieu dans les dernières semaines sur des points de deals. En 2019, près d’un Français sur deux était pour la légalisation du cannabis, leurs principaux arguments : les bienfaits thérapeutiques de sa consommation, mais aussi la mise en place d’un encadrement légal qui limiterait la délinquance et la criminalité liées aux trafics de cannabis.

Source: Lire L’Article Complet