Le deuil du père, inspiration pour le nouvel album du chanteur québécois Louis-Jean Cormier

Ce sont des chansons frontales, au premier degré, racontant une peine authentique. En mars 2020, Louis-Jean Cormier sort un album, Quand La Nuit Tombe, alors que le monde entre en confinement. Mais deux mois plus tôt, il a perdu son père. Tout s’imbrique dans son esprit pour faire de ce deuil une création artistique. “J’avais pas été capable de calculer le degré de thérapie que j’allais trouver dans la création de cet album“, explique-t-il posément aujourd’hui, alors qu’il s’apprête à partir dans l’est du Québec pour jouer en live.

“Le deuil, ce n’est pas que de la noirceur, ça amène aussi une notion de ménage dans la vie.”

à franceinfo

Il écrit et enregistre donc une dizaine de nouvelles chansons, certaines épurées, d’autres plus orchestrées, avec son éternel compagnon François Lafontaine, comme à l’époque de leur groupe Karkwa. Il en ressort un style original, “un disque franchement assez étrange dans la direction musicale, avec des effluves de jazz autant que de l’électro un peu science-fiction, comme ce qu’a pu faire récemment Sufjan Stevens“. L’artiste américain, qui creuse lui aussi, il n’y a pas de hasard, le deuil.

“On se retrouve tous à gagner en maturité, en traversant des deuils, à faire des albums peut-être un peu plus solides avec l’expérience.”

à franceinfo

Dans l’ensemble, Louis-Jean Cormier dépasse le deuil par la musique. L’expérience l’a fait grandir en tant qu’artiste et les messages qu’il reçoit depuis des semaines le confirment : ses nouvelles chansons aident aussi ceux qui l’écoutent. L’effet Louis-Jean Cormier.

Louis-Jean Cormier, le deuil et l'inspiration | La chronique de Yann Bertrandécouter

Louis-Jean Cormier, Le Ciel Est Au Plancher (Yotanka). Album disponible.

Source: Lire L’Article Complet