Covid-19 : les malades chroniques pourront-ils se faire vacciner plus tôt que prévu ?

Les malades chroniques pourront-ils se faire vacciner contre la Covid-19 plus tôt que prévu ? C’est en tout cas ce qu’a plaidé Alain Fischer, immunologue et président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, ce mardi 12 janvier à l’Assemblée nationale.

La possibilité que ces malades reçoivent la première dose du vaccin dès lundi 18 janvier est “en discussion”, a indiqué le ministère de la Santé mercredi 13 janvier.

Quelles maladies chroniques seraient concernées ?

Selon Alain Fischer, la vaccination contre la Covid-19 devrait être ouverte aux “personnes atteintes de pathologies, pour lesquels le corps médical estime qu’il y a ‘ultra haute priorité'”.

Cela concerne “les patients atteints de cancers en chimiothérapie, les patients en insuffisance rénale chronique, les transplantés, et toute une série de maladies rares qui exposent à des formes ultra sévères de Covid”, à l’exemple de la Trisomie 21.

“Quelques centaines de milliers de personnes” seraient ainsi concernées.

Un élargissement encore “en discussion”

Le ministère de la Santé, interrogé à ce sujet par l’AFP, a indiqué que la question d’un élargissement de la vaccination aux malades chroniques était “en discussion”. La liste des pathologies concernées, le calendrier évoqué et les capacités logistiques, devant encore être étudiés.

“Nous allons ouvrir la vaccination à des Français qui sont âgés de moins de 75 ans et qui souffrent de maladies les exposant à des risques particuliers de formes graves”, avait déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, à l’Assemblée nationale ce mardi. “Le Pr Fischer tentera de finaliser la liste de ces maladies (…) avec des indicateurs scientifiques sanitaires, ce n’est pas le ministre que je suis qui décide”, avait-t-il ajouté.

Alain Fischer a indiqué que “les choses devraient être rendues publiques” lors de la conférence gouvernementale autour du Premier ministre, ce jeudi 14 janvier à 18 heures.

  • Covid-19 : les trois prochains mois vont être “difficiles à tenir” prévient Jean-François Delfraissy
  • Covid-19 : malgré l’arrivée des vaccins, il n’y aura pas d’immunité collective en 2021

Source: Lire L’Article Complet