Covid-19 : à quoi pourrait ressembler la situation sanitaire cet été ? La réponse de l'Institut Pasteur

Comment pourrait évoluer l’épidémie de Covid-19 en France d’ici cet été ? L’Institut Pasteur a développé des modèles mathématiques qui lui ont permis de suggérer différentes hypothèses concernant l’évolution de la situation sanitaire dans les mois à venir.

Restez informée

Emmanuel Macron s’exprimera vendredi afin de présenter “les perspectives” d’un déconfinement progressif. Couvre-feu, réouverture des restaurants, levée des restrictions territoire par territoire… Le président de la République devrait apporter des éléments de réponse sur la stratégie du gouvernement. Une stratégie qui dépendra également de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 dans les mois à venir. Mais comment la pandémie pourrait-elle évoluer cet été ? Grâce à des modèles mathématiques, l’Institut Pasteur a proposé différents scénarios.

Covid-19 : une hausse des hospitalisations durant l’été ?

Pour construire ces scénarios, l’Institut Pasteur a pris en compte plusieurs éléments, comme l’impact des mesures actuelles de freinage, le rythme de la levée des restrictions et de la vaccination, mais aussi l’augmentation de la transmissibilité et du risque d’hospitalisation liée au variant anglais, ou encore l’impact de la météo sur la transmission du virus.

Un scénario de référence a ainsi été mis au point : il part du principe que le variant britannique est 60 % plus transmissible que la souche classique et que les mesures de freinage conduisent à une baisse des hospitalisations. Pour l’heure, le variant anglais représente près de 83 % des contaminations en France.

Dans ce cas de figure “une remontée importante des hospitalisations pourrait être observée, en cas de levée trop rapide des mesures de freinage le 15 mai”. Et ce, “même sous des hypothèses optimistes concernant le rythme de vaccination”, explique l’Institut Pasteur. 2.000 admissions à l’hôpital pourraient ainsi être enregistrées chaque jour durant l’été si 500.000 doses de vaccin sont injectées quotidiennement. Le nombre d’hospitalisations pourrait atteindre les 3.000 par jour au cours de l’été si 350.000 doses de vaccin sont administrées quotidiennement.

Notre rapport décrivant plusieurs scénarios pour la levée des mesures de freinage est en ligne https://t.co/0ZfpCRsxGo. pic.twitter.com/Fs7h0iciq3

Epidemie de Covid-19 : l’hypothèse plus optimiste de l’Institut Pasteur

L’Institut Pasteur a également mis au point un scénario plus optimiste, dans lequel le variant anglais est 40 % plus transmissible que la souche historique. “Un rebond resterait possible mais son amplitude serait nettement moins importante que dans le scénario de référence, avec un pic de plus petite taille que celui de la troisième vague, est-il indiqué.

Dans ce cas de figure, environ 500 hospitalisations par jour pourraient être enregistrées au cours de l’été si 500.000 doses de vaccin sont administrées quotidiennement. Le nombre d’hospitalisations pourrait se situer autour 1.500 par jour si 350.000 doses de vaccin sont injectées quotidiennement.

“Ces scénarios ne sont pas des prévisions. Les trajectoires décrites dépendent des hypothèses faites ; si les hypothèses ne se réalisent pas, la dynamique observée pourra être différente des projections”, précise l’Institut Pasteur.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : pourquoi certaines personnes vaccinées sont-elles contaminées par le virus ?

⋙ Tests PCR : peut-on être remboursé pour un dépistage de la Covid-19 réalisé à l’étranger ?

⋙ Tests PCR, antigénique, salivaire : quand et pour quel test de dépistage du Covid-19 opter chez son enfant ?

Source: Lire L’Article Complet