Arnaque : pourquoi il faut se méfier des numéros à plus de 10 chiffres

Lorsque le hameçonnage passe par le réseau téléphonique, il peut être encore plus dangereux. Attention à cette nouvelle escroquerie aux numéros à rallonge.

Restez informée

Vous recevez un appel téléphonique et votre interlocuteur, se présentant comme votre fournisseur d’accès, vous invite à composer un numéro à plus de 10 chiffres pour effectuer quelques vérifications ? N’en faites rien, vous êtes victime d’une arnaque. Plus communément appelée vishing, soit la contraction de “voice” et “phishing”, cette escroquerie fait de plus en plus de victimes.

Un numéro provenant du Cameroun

Un sexagénaire domicilié à Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard) en a fait l’amère expérience il y a quelques jours. “L’interlocuteur, prétextant que des travaux étaient en cours sur le réseau du quartier, m’a demandé de composer un numéro, le temps de faire les vérifications de bon fonctionnement. Je ne me suis pas méfié”, regrette-t-il dans les colonnes du quotidien local Midi Libre. Des travaux d’installation de la fibre étaient d’ailleurs en cours au même moment dans son quartier. Le Gardois suit alors scrupuleusement les indications données par le faux fournisseur et compose un numéro à douze chiffres, sans bien réaliser ce qu’il fait. L’appel durera alors près d’une heure. Résultat, après quelques vérifications, sa facture téléphonique s’élève alors à 153,96 €, un montant astronomique pour un sexagénaire doté d’un forfait illimité. La raison ? La ligne en question était à destination du Cameroun. Mieux vaut donc se méfier des numéros à rallonge.

Signalez les numéros abusifs

Face à l’explosion de ce type d’arnaques ces dernières années, les pouvoirs publics ont mis en place des procédures de signalement. Lorsque vous recevez un appel ou message vous incitant à rappeler un numéro surtaxé, signalez-le sur www.infosva.org et suivez la procédure. Les opérateurs mèneront des actions auprès des sociétés concernées et interrompront l’utilisation de ces lignes surtaxées.

Source: Lire L’Article Complet