VIDÉO – « Une tarte à la France ! » : la gifle d’Emmanuel Macron choque Makao, son ex-garde du corps

Dans TPMP, diffusé ce mardi 8 juin sur C8, Makao, l’ancien garde du corps du président a réagi à la gifle reçue par ce dernier lors de son déplacement dans la Drôme.

Ce mardi 8 juin, lors d’un déplacement dans la Drôme, Emmanuel Macron a reçu une gifle de la part d’un homme qui a, depuis, été placé en garde à vue pour “violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique”. Réactif, Cyril Hanouna a invité, sur le plateau de son émission Touche pas à mon poste diffusée sur C8 le soir même, l’ancien garde du corps du chef de l’État. Makao, de son nom, a réagi à l’agression et affirmé que le président est “le père de toute la Nation française. C’est comme le papa. Il représente toute la France”. Ce qui rend la gifle d’autant plus symbolique…

Évoquant le mécontentement de certaines personnes vis-à-vis de la politique menée par Emmanuel Macron, il a rappelé qu’il “y a un moyen de répondre à tout ça, c’est les urnes” et non pas la violence physique. “Si tu n’es pas content, il faut aller voter”, a poursuivi Makao, qui “condamne” cet acte. “Il ne faut pas tolérer ce genre de trucs parce qu’il représente la France, c’est comme si on donnait une tarte à toute la France entière”, a développé l’ancien garde du corps du président, persuadé qu’il “y a juste eu un petit souci” au niveau du service de sécurité qui était sur place au moment des faits. Il en a profité pour assurer que si l’agresseur “avait eu un couteau” sur lui, il aurait pu “entailler” le visage d’Emmanuel Macron, sans grande peine.

“Ce n’est pas la première fois”

“Quand on travaille dans la fosse, normalement, il doit y avoir un mec de la sécu’, au cas où”, a estimé l’ex-garde du corps du président de la République, en précisant que ce dernier “a toujours eu l’adrénaline du public”. “Ce n’est pas la première fois”, a ajouté Makao, soulignant que pendant les bains de foule, le chef de l’état “n’a pas peur d’aller au contact” des Français, quitte à se mettre, quelque peu, en danger.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran C8

Autour de

Source: Lire L’Article Complet