VIDEO – Tensions sur le plateau de Sonia Mabrouk : « Vous êtes gênée aux entournures »

Alors que de nombreux Français devraient défiler dans les rues ce week-end dans le cadre d’une marche anti-extrême-droite, de vives tensions ont éclaté sur le plateau de CNews, ce vendredi 11 juin, concernant la symbolique de cette manifestation et la présence de Jean-Luc Mélenchon.

Samedi 12 juin, une Marche pour les libertés sera organisée dans toute la France, contre “les idées d’extrême-droite”. Des Socialistes, Ecologiques, ou encore Communistes se rassembleront dans les rues pour crier leur mécontentement à la montée du parti du Rassemblement National. Jean-Luc Mélenchon, mais aussi Benoît Hamon et Julien Bayou devraient participer à la manifestation parisienne. Sur le plateau de l’émission Midi News, diffusée sur CNews ce vendredi 11 juin, Dieynaba Diop, porte-parole du PS, a indiqué que son parti défilera dans la capitale.

“On ne veut pas, qu’il y ait dans notre pays, des opinions racistes, xénophobes, qui fracturent notre société”, a-t-elle lancé. Attaquée par Laurence Sailliet, militante Les Républicains, qui a évoqué à demi-mot les récents propos polémiques de Jean-Luc Mélenchon et estimé que sa présence à la Marche, à côté d’autres membres de différents partis, est “un symbole anti-Républicains”, Dieynaba Diop a exprimé sa colère à l’idée que cette manifestation soit incarnée par le président La France Insoumise à l’Assemblée nationale et par la militante antiraciste Rokhaya Diallo, alors que ces derniers font simplement partie des signataires. “Vous êtes gênée aux entournures”, a lancé la journaliste Sonia Mabrouk, tandis que son invitée a rappelé que “ce n’est pas eux qui l’ont organisée”. “Dis-moi avec qui tu manifestes, je te dirai qui tu es… Non, vous n’êtes pas d’accord ?”, a répliqué la présentatrice de la chaîne d’informations.

“En quoi le Rassemblement National enlève des libertés ?”

De son côté, Laurence Sailliet a fait part de son incompréhension face au terme de Marche pour “les libertés”.Moi, qui suis en train de taper matin, midi et soir sur l’extrême-droite, dîtes moi quelles libertés enfreint l’extrême-droite ? Autant je les trouve dangereux sur certains sujets, mais quelles libertés… ?”, a-t-elle demandé. “En quoi le Rassemblement National enlève des libertés ? Ils font plein d’autres choses de négatif, qu’on peut critiquer, mais les libertés de quoi ? (…) Jean-Luc Mélenchon cogne sur la police en permanence et il est islamo-ambigu, donc ça veut dire quoi ? (…) Vous allez manifester pour les libertés à côté de gens qui sont ambigus sur la thématique de l’islamisme !”, a-t-elle enchaîné, tandis que Rokhaya Diallo a simplement affirmé avoir “répondu à un appel” afin de “rappeler que la nation était indivisible”.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran CNews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet