VIDEO Le compteur Linky finalement payant ? Bernard Montiel s’en prend au porte-parole d’Enedis invité dans TPMP

Mardi 1er juin, le porte-parole d’Enedis, Laurent Méric, était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste pour évoquer le compteur Linky et le prix pour les clients. Il a été choqué par les propos de Bernard Montiel, en roue libre dans l’émission.

Bernard Montiel

Les clients vont-ils devoir finalement payer les compteurs Linky alors qu’ils devaient être gratuits ? C’est la question à laquelle a dû répondre Laurent Méric, porte-parole d’Enedis, en charge de Linky, invité dans Touche pas à mon poste ce mardi 1er juin, après la polémique autour de la facture de 130 euros (comprenant le compteur et la pose) qui retomberait sur les utilisateurs. “On va être obligé de rembourser alors qu’on nous avait promis que ce serait gratuit. Je suis scandalisé par ce que vous avez fait, je suis furieux”, s’est insurgé Gilles Verdez. Valérie Bénaïm, elle, a déploré : “Les pouvoirs publics, qu’est-ce qu’ils nous ont dit ? Ils nous ont dit “rassurez-vous, il faut le mettre parce que vous allez faire des économies d’énergie et donc des économies financières et ce sera gratuit.”

Bernard Montiel en roue libre : “Dans le c*l, oui”

Est-ce que ce compteur va impacter la facture ? La réponse est non, a répondu Laurent Méric. “Ces 130 euros sont intégralement financés par Enedis, société de service public. Il n’y aura pas de hausse des factures”, a-t-il ajouté, expliquant : “C’est financé par les économies que nous, Enedis, allons réaliser à partir de 2022 sur nos frais à nous, sur notre fonctionnement, sur nos investissements. Car nous n’aurons plus à nous déplacer pour relever votre compteur.” Mais pas de quoi convaincre Bernard Montiel. “Il ne faut pas se focaliser sur les 130 euros parce que ça va nous coûter beaucoup plus cher en consommation, ça nous coûte déjà plus cher”, a-t-il lancé, avant de lire : “”Données plus fines” – ça c’est des expressions à eux – “Données plus fines en temps réel pour mieux maîtriser la consommation”… Dans le c*l oui.En roue libre, il ne s’est pas arrêté là : “Mon compteur Linky, il y a une m*rde chez moi, faut que je vous donne l’adresse.” Pas sûr que Laurent Méric ait envie de l’aider après ses propos déplacés.

Source: Lire L’Article Complet