VIDEO Cyril Hanouna : son fils Lino rêve de devenir gardien de but professionnel pour une raison très drôle

A neuf ans, Lino, le fils de Cyril Hanouna, est bien eveillé. Le jeune garçon est capable de certains traits d’esprit qui font beaucoup rire son père. Lino a notamment expliqué à son papa pourquoi il voulait devenir gardien de but plus tard, et c’est très drôle.

Cyril Hanouna

Cyril Hanouna était en très grande forme pour son arrivée sur le plateau de C8, ce mardi 25 mai. Et ce malgré un léger retard ! En effet, alors que le 6 à 7 avec Casta faisait la bascule habituelle entre son plateau et celui de Touche pas à mon poste, c’était Bernard Montiel qui avait été mis au commande de l’émission. “Cyril Hanouna sera là dans quelques minutes”, a-t-il prévenu, précisant que ce décalage n’était pas prévu. Après quelques secondes, Cyril Hanouna a bien fait son arrivée sur le plateau, sans s’étendre sur son retard. Avec habileté, l’animateur ne s’est pas épanché sur le sujet. En plus, il avait d’autres choses bien plus intéressantes à raconter. Le présentateur phare de C8 a eu une furieuse envie de parler de Lino, son fils qui vient de fêter son neuvième anniversaire, et que les téléspectateurs ont déjà eu l’occasion de voir.

Partisan du moindre effort

D’abord, Cyril Hanouna a dévoilé l’esprit philosophe du gamin. “Mon fils a sorti une phrase exceptionnelle, raconte l’animateur. On lui a demandé quelles étaient les deux qualités les plus importantes chez une personne. Il a répondu l’intelligence, et la gentillesse. Pourquoi ? Il a dit ‘avec l’intelligence tu peux tout faire, et avec la gentillesse, on te laisse tout faire‘”.

Une anecdote qui a laissé sans voix les chroniqueurs, impressionnés par Lino. Mais ce dernier n’est pas seulement philosophe, il est aussi pragmatique. Dans la foulée, Cyril Hanouna a révélé ce que rêve de faire Lino quand il sera plus grand : joueur de football professionnel. Et à un poste bien précis, celui de gardien de but. “Parce qu’au moins, tu ne cours pas, et tu gagnes de l’argent”, a expliqué le petit garçon, a priori partisan du moindre effort, à son père. Une réflexion dogmatique qui a beaucoup fait rire, sur le plateau. Que Lino ne se trompe pas, cependant : un gardien parcourt en moyenne 4 kilomètres par match. Ce n’est pas un marathon, certes, mais cela demande quand même un certain sens de l’effort !

Source: Lire L’Article Complet