VIDÉO – « C’est assez compliqué » : Gérard Jugnot se confie sur l’éducation de son fils Arthur

Ce lundi 13 septembre, Gérard Jugnot, qui est à l’affiche du film Pourris gâtés, était l’invité de Télématin. En plateau, le père d’Arthur Jugnot a expliqué qu’élever un enfant lorsqu’on est une personne connue, qui gagne très bien sa vie, pouvait parfois s’avérer “compliquée”.

Il était important pour Gérard Jugnot d’inculquer certaines valeurs à son fils. Ce lundi 13 septembre, alors qu’il était invité dans Télématin pour évoquer le film Pourris gâtés, qui sortira en salles ce mercredi 15 septembre, le comédien du Splendid a fait quelques confidences au sujet de l’éducation donnée à Arthur Jugnot : “C’est tout le problème des parents maintenant, de comment éduquer, comment gâter leurs enfants, sans les gâcher“, a-t-il expliqué en préambule. Et Thomas Sotto de s’interroger : “Comment vous étiez vous avec Arthur ? Vous étiez déjà connu quand vous l’avez eu Arthur ?” L’acteur de 70 ans a reconnu qu’élever un enfant dans un milieu aisé pouvait parfois s’avérer “compliquée“.

C’est toujours très difficile. Je n’allais pas m’installer dans une chambre de bonne, lui faire manger des pâtes… Simplement, je lui ai expliqué que toutes les satisfactions qu’il pourrait avoir dans la vie, ce sera lui qui les aura créées et pas parce qu’il a ce nom là. Donc c’est assez compliqué tout ça“, a confié le père d’Arthur Jugnot sur le plateau de Télématin. Curieuse d’en savoir plus au sujet de la vie de famille des Jugnot, Julia Vignali a demandé à l’acteur s’il regrettait ses absences. Et l’intéressé de répondre en toute franchise : “Quand j’étais là, j’étais là. Je pense que si j’avais été là tout le temps, parce que je me suis séparé de sa maman quand il avait 5 ans, si j’avais été là, je pense que ça aurait été pire, parce que j’aurais cassé des murs“, a-t-il avoué.

Une relation qui n’a pas toujours été facile

S’ils sont devenus proches avec le temps, Arthur Jugnot a très mal vécu le divorce de ses parents, lorsqu’il était enfant. “Quand Arthur était petit, c’était compliqué, voir conflictuel. Sans doute parce que je me suis séparé de sa mère (Cécile Magnan, ndlr). Et puis j’étais très autocentré sur mon métier“, a-t-il reconnu, lors d’une interview accordée au magazine Télé Star, en 2017. Et de préciser que leur relation s’est apaisée depuis : “Aujourd’hui, on a une complicité très forte que je n’ai d’ailleurs jamais eue avec mon propre père.

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet