Valéry Giscard d’Estaing : L'ancien président hospitalisé à Paris et placé en réanimation

L’ancien président de la République a été admis à l’hôpital Georges-Pompidou dans le 15ème arrondissement de Paris, ce lundi 14 septembre. Il présenterait une infection au poumon.

Selon des informations du Parisien, Valéry Giscard d’Estaing a été admis à l’hôpital Georges-Pompidou (dans le XVème arrondissement de Paris, ndlr) ce lundi 14 septembre.

Le Samu s’est déplacé au domicile de l’ancien président de la République (1974-1981) dans l’après-midi après que l’homme de 94 ans se soit plaint de problèmes respiratoires. Selon des sources concordantes, il a été admis en service de réanimation. Une infection au poumon lui a été diagnostiquée.
Contacté en milieu d’après-midi, son fils Louis Giscard d’Estaing indiquait lui avoir parlé dimanche soir et qu’il n’y avait “pas de problème pour le moment”. Il a ajouté n’avoir “aucun commentaire à faire” sur l’état de santé de son père. “Il a un certain âge, avec des moments plus ou moins en bonne forme. Pour le reste, c’est de l’interprétation”, a-t-il déclaré. 

France 3 indique de son côté avoir également contacté Louis Giscard d’Estaing, qui a indiqué : « Il s’agit d’un check-up. Il est en relative bonne forme pour quelqu’un de son âge. »
 
Valéry Giscard d’Estaing, qui a fêtera ses 95 ans le 2 février prochain, avait déjà été hospitalisé dans l’établissement hospitalier, en cardiologie à plusieurs reprises il y a plusieurs années pour la pose de stents, a-t-on précisé dans son entourage. L’une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques dans la capitale Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre de 1974 à 1976. Pendant le confinement, VGE avait choisi de se réfugier dans son château d’Authon (Loir-et-Cher).

Visé par une enquête pour agression sexuelle

Dernièrement, Valéry Giscard d’Estaing a fait parler de lui en mai dernier. Il est visé par une enquête pour agression sexuelle après la plainte d’une journaliste allemande. Cette dernière l’accusait de lui avoir touché les fesses lors d’une interview en 2018. Il doit être entendu par les enquêteurs dans les prochaines semaines…

 

À voir également : Zapping – Pascal Praud recadre son chroniqueur après une fake news !

Jb.

Source: Lire L’Article Complet