Tetongate : Sylvie Tellier amère après les propos d'Alexandra Rosenfeld

Du rififi chez les Miss France. Sylvie Tellier ne cache pas avoir peu apprécié les critiques d’Alexandra Rosenfeld après l’exclusion polémique d’Anaëlle Guimbi, écartée de l’élection de Miss Guadeloupe pour avoir posé seins nus.

L’affaire Anaëlle Guimbi semble avoir laissé des traces au sein de la grande famille Miss France. Le 21 août dernier, la jeune femme annonce avoir été écartée de l’élection de Miss Guadeloupe pour avoir posé seins nus. Une éviction qui fait rapidement polémique. Car les photos en question n’ont rien d’érotique et ont été réalisées dans le cadre d’une campagne de lutte contre le cancer du sein, une cause chère à Anaëlle Guimbi. Sylvie Tellier tente alors de justifier cette exclusion en expliquant que le règlement de Miss France interdit les clichés dénudés, sans réussir toutefois à calmer les mécontents.

De nombreuses voix s’élèvent pour critiquer le comité Miss France, même en interne. Le 23 août, Alexandra Rosenfeld partage ainsi sa colère sur Instagram. “Tout mon soutien à la belle Anaëlle Guimbi, candidate à Miss Guadeloupe 2020, évincée de la compétition pour avoir posé ‘dénudée’. La photo en question ? Un beau cliché où on ne distingue quasiment rien, réalisé pour soutenir une campagne d’information sur le cancer du sein. On est en 2020, ce genre d’engagement devrait être salué plutôt que puni” s’emporte celle qui a été élue en 2006. Une prise de parole que Sylvie Tellier a du mal à digérer.

Iris Mittenaere, la bonne élève

Lors d’une interview pour TV Mag publiée ce lundi 1er septembre, Sylvie Tellier a d’abord loué la réaction d’Iris Mittenaere à la polémique. Si l’ancienne Miss Univers a été choquée par l’exclusion d’Anaëlle Guimbi, elle a préféré faire part de sa désapprobation en interne. Et au lieu de critiques publiques, elle a choisi plutôt de plaider pour un changement de règlement. Une attitude mesurée qui lui vaut le respect de la directrice de la société Miss France : “Iris a soutenu et compris ma position tout en partageant son point de vue sur le règlement Miss France. À ma place, elle accepterait la chirurgie esthétique, la nudité, et enlèverait toutes les règles de taille, d’âge et de situation familiale. Elle a donné son avis et je trouve ça top”.

Choquée par ce faux procès”

La prise de position d’Alexandra Rosenfeld laisse au contraire Sylvie Tellier amère : “En revanche, ce que j’apprécie moins c’est Alexandra Rosenfeld qui a posté un message sur Instagram en ignorant le contexte contrairement à Iris qui connaissait l’histoire car elle m’avait téléphoné avant de s’exprimer. Pour la candidate à Miss Guadeloupe, on n’a pas jugé une jeune femme qui réalise une photo de son propre gré en soutien à la lutte contre le cancer du sein mais on a jugé une photo en ignorant un contexte. Après, le timing n’a pas été adéquat à la prise de décision. Je suis profondément choquée par ce faux procès”. La solidarité entre Miss France se voit fissurée.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet