Ségolène Royal impertinente avec Emmanuel Macron : leur échange surréaliste

À l’occasion de la cérémonie du 25e anniversaire de la mort de François Mitterrand, ce vendredi 8 janvier, Ségolène Royal a discuté avec Emmanuel Macron au sujet de la fermeture des lieux culturels et de la vaccination. Une bref échange lors duquel l’ancienne ministre de l’Écologie n’a pas manqué de critiquer le chef de l’État, à mots couverts.

A propos de

  1. Ségolène Royal

Les relations sont toujours aussi fraîches entre Emmanuel Macron et Ségolène Royal. Ce vendredi 8 janvier, en déplacement à Jarnac pour les 25 ans de la mort de François Mitterrand, le chef de l’État et l’ancienne ministre de l’Écologie ont brièvement discuté au sujet de la crise sanitaire. Et notamment la fermeture des lieux de culture et de sport et les choix de personnes prioritaires pour la vaccination. “On espère que le monde de la culture pourra revivre, a glissé la présidente de Désirs d’avenir, après avoir échangé les habituels vœux de bonne année, au cours d’un échange diffusé par BFM TV. C’est vrai que la culture ce n’est pas plus dangereux que les grandes surfaces. Les salles de sport, tout ça…”

À mots couverts, Ségolène Royal tacle le président de la République, alors que le Premier ministre a officialisé ce jeudi 7 septembre le report des réouvertures des lieux culturels. “Je lui ai dit qu’il fallait libérer la culture, que c’était vraiment urgentissime, notamment en direction des jeunes, a-t-elle développé lors d’une interview à l’issue de leur échange. Il faut rouvrir les salles de sport, qui ne sont pas plus dangereuses – ni les salles de sport, ni les lieux culturels – que les supermarchés. C’est une grave erreur de les laisser fermées, les jeunes sont en grande difficulté. Par conséquent, il est important de réouvrir les lieux où les jeunes peuvent se reconstruire et être ensemble.” Et d’ajouter : “La priorité doit être aux jeunes y compris pour les vaccins”.

🗨 "On espère que le monde de la culture va pouvoir revivre"

Le bref échange entre Ségolène Royal et Emmanuel Macron ⤵ pic.twitter.com/cIcC7nWUYi

Une stratégie “antipatriotique”

Depuis le début de la crise sanitaire, l’ancienne ambassadrice des pôles ne manque jamais d’inspiration pour adresser ses critiques à l’exécutif. En novembre dernier, l’ex-compagne de François Hollande avait remis en cause la décision du gouvernement de fermer les commerces non-essentiels, en affirmant que le “click and collect, ce n’est pas le mode de vie à la française”. “On a besoin de contacts, de vie sociale, on a besoin de se parler, avec les contraintes sanitaires bien évidemment”, avait-elle estimé au cours d’un entretien sur BFM TV, où elle a fustigé une stratégie “antipatriotique” qui favoriserait, selon elle, les plateformes comme Netflix au détriment des salles de cinéma.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Sébastien Ortola / Pool / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet