Romy Schneider : pourquoi sa mort reste un mystère

La mort de Romy Schneider, le 29 mai 1982, reste l’un des plus grands mystères. 39 ans plus tard, les interrogations autour de son décès n’ont jamais cessé. Mort naturelle ? Abus de médicaments ? Retour sur sa disparition tragique.

A propos de


  1. Romy Schneider


  2. Sarah Biasini

Le mystère reste entier 39 ans après les faits. Le 29 mai 1982, Romy Schneider est retrouvée morte par Laurent Pétin, son compagnon de l’époque, dans son appartement situé rue de Barbet-de-Jouy dans le 7e arrondissement de Paris. L’icône franco-allemande n’a que 43 ans, et laisse derrière elle sa fille unique, Sarah Biasini alors âgée de 5 ans. Depuis ce jour, plusieurs versions existent autour du décès de Romy Schneider comme le rappel le média Marie Claire.

Par exemple, le journaliste Évin a affirmé dans son livre Romy Schneider, publié en 2009, qu’elle ne s’est pas suicidée,” mais qu’elle serait “morte de ses excès,” c’est-à-dire d’une overdose. Sauf que cette hypothèse a été démentie par Claude Pétin, l’une de ses proches. Selon cette dernière, l’interprète de Sissi serait morte naturellement, comme cela avait déjà été constaté à l’époque. Dans une interview pour Paris Match, son amie avait rappelé qu’ “elle était heureuse” et donc n’avait aucune raison de commettre l’irréparable.

Comment Romy Schneider est morte ?

Ce fameux soir du drame, Claude Pétin et Romy Schneider étaient ensemble avant de se quitter vers 4h20 du matin. Pour elle, il n’y avait aucune bouteille de vin, aucun médicament chez Romy,” elle serait simplement décédée d’une crise cardiaque. Et pour appuyer sa version des faits, elle a précisé que l’actrice aurait “refusé mon tranquillisant, ce n’est pas pour en prendre un autre après !” Pourtant, d’autres versions racontent que de l’alcool et des médicaments ont apparemment été retrouvés sur son bureau, là où était disposée une lettre inachevée. Mais également dans l’ouvrage Trois Jours à Quiberon, publié en 2018, où l’actrice y est dépeinte comme profondément dépendante. Face à autant d’allégations contre sa mère, Sarah Biasini, sa fille aujourd’hui âgée de 43 ans, nie en bloc. Romy Schneider n’a jamais été accro à une quelconque substance. Mais impossible de savoir la vérité puisque le magistrat en charge de l’affaire n’a pas donné suite pour une autopsie, pour “ne pas casser le mythe.”

Crédits photos : BEST_IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet