Recycler le plastique: la solution pour réduire nos déchets ?

Des bouteilles transformées en vêtements, des masques jetables recyclés en visières ou en fournitures scolaires… Ces initiatives ingénieuses ont de quoi séduire. Mais sont-elles vraiment suffisantes ?

Restez informée

Léger, bon marché, le plastique a pris une place centrale dans notre vie, présent dans nos placards, nos vêtements ou nos objets high-tech. Mais, en vieillissant, il se fragmente. Or, ses résidus qui peuvent rester plusieurs centaines d’années dans l’environnement, représentent un véritable danger pour les espèces animales et végétales. Ainsi, des milliers d’animaux marins meurent chaque année, étouffés par des sacs plastiques. On trouve des microparticules de plastique dans les mers, dans l’air, dans l’eau potable, dans nos organismes et même dans le placenta ! Autant de raisons pour tenter de diminuer son usage d’autant qu’au rythme actuel, sa production pourrait doubler d’ici 2050. Hélas, l’interdiction des pailles et couverts en plastique depuis janvier dernier, ne représente qu’une goutte d’eau dans un océan de déchets…

Vers le tout recyclage ?

La France affiche un objectif de 100% de plastiques recyclés en 2025. Pourtant, la plupart des déchets plastiques finissent à l’incinérateur ou sont enfouis dans des décharges. Seul un quart d’entre eux sont recyclés en matériel de construction, bacs à fleurs, fibres textiles ou bouteilles. On est donc loin du compte! Certains objets ne se recyclent pas ou mal, tels ceux constitués de différentes sortes de plastique ou de diverses matières comme les briques alimentaires, les jouets, les sachets de biscuits ou les chaussures. Sans compter que le plastique recyclé est souvent de moins bonne qualité et plus coûteux que le plastique vierge issu du pétrole, ce qui n’encourage pas les industriels à s’en servir pour fabriquer de nouveaux produits !

Privilégier les alternatives

Et si l’on commençait par utiliser moins de plastique ? Pour cela, il suffit d’adopter le réflexe 3 R : Réduire-Réutiliser-Recycler. C’est la démarche prônée par la loi anti-gaspillage pour sortir des emballages plastiques à usage unique, en vigueur pour la période 2021-2025. Pour réduire sa consommation, on peut par exemple acheter en vrac en apportant son propre contenant (sac en tissu réutilisable), ou préférer des boîtes en carton ou des canettes en aluminium qui ont l’avantage de bien se recycler. On peut essayer aussi de faire durer ses contenants : par exemple acheter des recharges en plastique souple pour remplir un bidon de lessive ou encore avoir recours à la consigne. Dans ce cas, le plastique est souvent remplacé par du verre (bouteilles d’eau, de lait, de shampoing…). Un système qui se met lentement en place en France mais qui pourrait se développer dans les années à venir. Si toutes ces stratégies sont mises en place tant par les industriels qu’au niveau individuel, le recyclage n’interviendra qu’en dernier recours et nos poubelles en seront allégées !

“La priorité, réduire les déchets à la source”: Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France

« Le recyclage donne l’impression qu’il n’a pas d’impact sur l’environnement alors que ce procédé génère des consommations d’énergie, d’eau et de matières premières. De plus, le plastique ne peut pas se recycler à l’infini et la consommation de matière vierge augmente beaucoup plus vite que la consommation de matière recyclée. Il est donc beaucoup plus efficace et rapide de réduire l’usage du plastique au quotidien et de concentrer les efforts de recyclage sur les objets en plastique qui nous sont indispensables dans le secteur médical ou du transport. » Auteure de “Recyclage, le grand enfumage” (éd. Rue de l’Echiquier)

“Le recyclage est un enjeu de société”: Eric Quenet, directeur général de PlasticsEurope France

« Il est important de bien trier et collecter les plastiques. Sinon, ils ne seront pas recyclés. Une grande partie d’entre eux seront enfouis dans la nature où ils se fragmenteront et retourneront à la mer. Les déchets plastiques ont de la valeur. Leur recyclage permet de les transformer en ressources et de réduire notre dépendance aux matières fossiles. Aujourd’hui, les industriels travaillent à une grande innovation technologique, le recyclage chimique, qui devrait permettre de recycler un grand nombre de produits qui ne le sont pas encore. »

Source: Lire L’Article Complet