Philippe Etchebest inquiet : il cherche la lumière au bout du tunnel

Dans une interview accordée à France Info, Philippe Etchebest a fait part de son inquiétude concernant l’avenir du secteur de la restauration.

A propos de


  1. Philippe Etchebest

Depuis près d’un an, Philippe Etchebest profite de sa popularité pour alerter Emmanuel Macron sur la situation des restaurateurs, sévèrement bouleversés par la crise sanitaire de Covid-19. Ces derniers sont confrontés à la fermeture de leurs établissements sur ordre du gouvernement. Si certains ont trouvé en la livraison de repas le moyen de pouvoir continuer leur activité, d’autres n’ont pas d’autres choix que d’attendre l’autorisation pour réouvrir. Malheureusement, Philippe Etchebest ne semble pas très optimiste à ce sujet. Selon lui, la date de réouverture des restaurants “se rapproche du mois de septembre”, comme évoqué auprès de France Info. Une estimation faite après les récentes déclarations du gouvernement.

Jeudi 15 avril, Emmanuel Macron a donné les premières indications au sujet de la réouverture des commerces dits non-essentiels. Les propriétaires de terrasses ont été informé de la reprise de leur activité à compter de mi-mai, mais selon Philippe Etchebest cette mesure n’est pas suffisante pour les professionnels de la restauration. “Si les terrasses commençaient à rouvrir cela concernerait à peine 40% des restaurateurs“, a-t-il indiqué. Le juré de Top Chef a assuré que ses collègues et lui seraient prêts à employer de nouvelles méthodes de prévention contre le virus pour avoir le droit de travailler à nouveau. “Le QR code a été évoqué. Je crois qu’on est prêts à faire ce qu’il faut pour rassurer et reprendre une activité normale. On l’a prouvé lors du premier confinement”, a-t-il insisté.

“Cela ne laisse pas envisager forcément des très bonnes choses”

Voyant la crise sanitaire s’éterniser dans l’hexagone, Philippe Etchebest ne cache pas son inquiétude. “Quand on entend les médecins, quand on voit les courbes d’épidémie et l’avancée de la vaccination cela ne laisse pas envisager forcément des très bonnes choses”, a-t-il confié. Ayant eu vent d’une jauge de 50% de clients lors de la réouverture du restaurant, Philippe Echebest a été clair, “le modèle économique n’est pas prévu pour fonctionner à 50% d’activité. Il y a le personnel, des charges incompressibles qui ne permettent pas de fonctionner à 50% (…) il va falloir un accompagnement du gouvernement derrière“.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet