« Nul ne touche aux ministres de la première dame » : Brigitte Macron étrillée dans un édito au vitriol

Elle est l’un des personnages les plus importants de la République et a su s’imposer comme le véritable bras droit d’Emmanuel Macron, devançant tous les conseillers et autres ministres. Autant adulée que décriée, Brigitte Macron fait l’objet d’un portrait au vitriol rédigé par le philosophe Josef Schovanec.

Depuis que son époux a été élu aux plus hautes fonctions de la République, Brigitte Macron s’est trouvée une place de choix au cœur de l’échiquier politique. La Première dame cultive à la fois une discrétion assumée, jurant par tous les saints qu’elle ne souhaite pas faire de l’ombre à l’action du président de la République, mais endosse en coulisses un rôle bien plus important qu’il n’y parait. Une omniprésence qu’a évoqué le philosophe Josef Schovanec dans un portrait dressé dans les colonnes de La Dépêche. “Il est de notoriété publique que certains ministres, nommés par la première dame, sont responsables devant elle seulement, en particulier Jean.-Michel Blanquer et Sophie Cluzel, laquelle est convoquée toutes les deux semaines pour recevoir les directives qui s’imposent ensuite“, écrit notamment le philosophe, qui insiste ensuite sur l’influence de Brigitte Macron, en affirmant que nul ne peut “toucher aux ministres de la première dame“.

Tout le monde le sait, l’épouse du chef d’Etat est une femme de poigne, qui ne supporte pas de se laisser marcher sur les pieds. Pas question pour elle de regarder les mouches voler pendant qu’Emmanuel Macron se tue à la tâche. Des travaux au Fort de Brégançon à l’organisation de la vie au palais de l’Elysée, Brigitte Macron est partout, à tel point que certains la surnomment ‘Madame la présidente’…

Une First Lady décisionnaire

Des petites aux grandes décisions, rien n’effraie la First Lady. Décisionnaire quant aux “choix des menus du palais en passant par l’organisation des déplacements présidentiels” selon Josef Schovanec, elle l’est aussi pour les grands rendez-vous. Dans les couloirs de l’Elysée, il se murmure que Brigitte Macron n’est pas tout à fait étrangère à certaines nominations importantes au sein du gouvernement. Si elle s’exprime très peu dans les médias, l’épouse d’Emmanuel Macron a pourtant toujours juré ne pas s’immiscer dans les affaires présidentielles, comme elle l’évoquait déjà il y a trois ans à Franceinfo. “Quand vous êtes chef de l’Etat, vous êtes élu. Quand vous êtes conjoint du chef de l’Etat, vous êtes là, mais les gens ne vous ont pas voulu. Il ne faut pas vous imposer à eux. La seule manière pour moi de ne pas être importune, c’est d’aider“.

Crédits photos : Dominique Jacovides / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet