Mort de Jean-Paul Belmondo : Bernard Murat révèle ce qu'il n'avait jamais vraiment récupéré depuis son AVC

Lundi 6 septembre 2021, nos confrères de l’AFP ont annoncé la mort de Jean-Paul Belmondo. Depuis son AVC survenu en 2001, l’acteur mythique n’avait pas récupéré l’ensemble de son aisance motrice. Selon Bernard Murat, invité de C à vous, Bébel souffrait toujours d’une main qu’il avait du mal à tempérer.

  • Jean-Paul Belmondo

Un acteur qui ne lâchait rien. Jean-Paul Belmondo est mort, ont annoncé ses proches auprès de nos confrères de l’AFP, lundi 6 septembre 2021. Le Magnifique laisse derrière lui une famille soudée et présente autour de lui, mais aussi des compagnons de route. Le 6 septembre au soir, Anne-Elisabeth Lemoine recevait, dans C à vous, Daniel Auteuil, Bernard Murat et Michel Drucker pour évoquer l’acteur. Les souvenirs empreints de tendresse se sont succédés sur le plateau de l’émission France 5. Michel Drucker s’est montré particulièrement ému. L’animateur de Vivement dimanche, qui avait tissé avec Bébel une amitié de longue date, est notamment revenu sur l’accident vasculaire cérébral dont il avait été victime en août 2001.

Une véritable descente aux enfers pour celui qui se battait pour faire ses cascades lui-même. “Il avait déjà 70 ans et était dans un état vraiment difficile”, a admis l’animateur. Michel Drucker avait d’ailleurs tout tenté pour l’aider à remonter la pente. Le compagnon de Dany Saval avait décidé d’emmener son ami, à bord d’un hélicoptère qu’il conduisait lui-même, dans un établissement de rééducation en Normandie. Si l’endroit n’enchantait pas celui qui aimait vivre à deux cent à l’heure, il avait finalement porté ses fruits. “C’est un héros Jean-Paul. Depuis ce qu’il y a vécu depuis 15 ans après son accident vasculaire cérébral terrible. On imagine pas ce qu’il a vécu. Mais il a gardé le sourire tout le temps”.

Jean-Paul Belmondo : un accident qui a laissé des traces

Bébel a finalement réussi à reprendre du poil de la bête. Après sept ans d’absence à se reconstruire et à retrouver peu à peu ses capacités motrices, l’acteur légendaire a accepté en 2008 de jouer à nouveau dans un long-métrage, Un homme et son chien réalisé par Francis Huster. Si le film ne rencontre pas un franc succès populaire, il offre à Bébel son retour sur le devant de la scène. L’homme reprend confiance en lui, malgré les traces qu’a laissé son AVC. En effet, comme l’a révélé Bernard Murat sur le plateau de France 5, lundi 6 septembre, Jean-Paul Belmondo souffrait d’une main difficile à contrôler entièrement. C’est ainsi qu’il se prenait parfois à se mettrre en colère contre cette main récalcitrante. “Je me souviens : on était dans sa loge, il voulait mettre sa main dans sa poche et il dit : ‘Oh elle m’emmerde celle-là!’ “, décrit le metteur en scène avec amusement. Jean-Paul Belmondo, c’était des cascades, une espièglerie et un caractère bien trempé !

Source: Lire L’Article Complet