Michèle Laroque : positive au Covid, elle va commencer ce nouveau job en télétravail

Michèle Laroque a été testée positive au Covid-19. Par conséquent, l’actrice devra présider depuis chez elle la 25ème édition du Festival de cinéma de l’Alpe d’Huez dont le coup d’envoi a été donné le 17 janvier.

Pas de tapis rouge ni de robe à paillettes pour Michèle Laroque dans la soirée du lundi 17 janvier. Désignée présidente du jury du Festival de cinéma de l’Alpe d’Huez qui se tiendra jusqu’au 23 janvier, l’acolyte de Pierre Palmade a été testée positive au coronavirus. Mais pas question pour cette amoureuse du septième art de déserter sa mission. Sur son compte Twitter, la comédienne a ainsi annoncé qu’elle participera à cet événement de taille, mais d’une manière tout à fait inédite. “Je vais être une présidente en télétravail ! Très impatiente de voir tous ces films. Vive le festival de l’Alpe d’Huez ! Vive la comédie ! Vive le rire !”, a-t-elle écrit avec la bonne humeur qu’on lui connaît.

Michèle Laroque regardera donc les films depuis son salon et sera en lien avec ses jurés par écrans interposés, comme l’a précisé Paris Match le 17 janvier. La compagne de François Baroin ne manquera pas également de faire la promotion (à distance) de son film Chacun chez soi. En fonction des résultats d’un prochain test, l’actrice pourra éventuellement faire une apparition à la fin du festival et peut-être annoncer le palmarès en plein cœur de la station iséroise. Pour le moment, ce sont Mathilde Seigner, Ruben Alves et Joséphine Japy, les autres jurés, qui devront mener la danse “en physique”.

> Découvrez ces membre du gouvernement malades du Covid

Je vais être une presidente en télétravail ! Très impatiente de voir tous ces films 🤩
Vive le @Festivalpedhuez !
Vive la comédie ! Vive le rire ! 💫 https://t.co/uL1zy5rc8n

Des propos critiqués en pleine pandémie

Retour en arrière. Au début de la crise sanitaire en 2020, Michèle Laroque a été la cible de nombreuses critiques après avoir publié sur son compte Twitter ses astuces “maison” pour lutter contre le virus. Elle avait ainsi conseillé plusieurs huiles essentielles à utiliser « en gargarismes, en massage ou sur un kleenex à sniffer de temps en temps« . Une recette qui a rendu dubitatifs de nombreux internautes : “Asthmatiques ou fragiles des poumons, ne suivez pas les conseils de Michèle Laroque. Les huiles essentielles peuvent créer de fortes allergies respiratoires« , a commenté l’un d’entre eux.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet