Meghan Markle procédurière : cette grosse somme d’argent qu’elle réclame

Après avoir remporté son procès contre Associated Newspapers, Meghan Markle a réclamé que l’éditeur du Daily Mail et Mail on Sunday couvre une partie des frais de justice liés à cette affaire. L’épouse du prince Harry a également fait part d’une autre demande, et non pas des moindres.

A propos de

  1. Meghan Markle

Jeudi 11 février dernier marquait une journée victorieuse pour Meghan Markle. La mère du petit Archie remportait la bataille judiciaire contre Associated Newspapers, maison-mère des tabloïds britanniques The Mail on Sunday et The Mail Online. Un procès faisant suite à la publication de sa lettre adressée à son père, Thomas Markle. Pourtant, l’affaire est loin d’être terminée pour Meghan Markle. En effet, selon les informations du Sun, l’ancienne actrice demande désormais à ce que l’éditeur couvre la moitié des frais de justice liés à cette affaire. Meghan Markle réclame donc la modique somme de 750 000 livres sterling (soit près de 867 000 euros) à Associated Newspapers, à payer dans un délai de 14 jours.

Mais ce n’est pas tout. L’épouse du prince Harry a demandé à la Haute Cour britannique que le Mail on Sunday lui remette l’intégralité des copies des lettres manuscrites adressées à son paternel. De son côté, Ian Mill QC, l’avocat de Meghan Markle, a demandé à Associated Newspapers que l’information au sujet de la victoire de la duchesse de Sussex soit relayée en première page du prochain Mail on Sunday, et en page d’accueil du site MailOnline.

Meghan Markle, la lettre bouleversante adressée à son père

Dans le courant de l’année 2019, la presse britannique rendait publique une lettre de Meghan Markle adressée à Thomas Markle, son père, alors à l’origine de multiples scandales au sein de la famille royale britannique. “Papa, j’écris ceci avec le cœur gros, ne comprenant pas pourquoi tu agis comme cela, ne voyant pas la peine que tu causes. Tes agissements m’ont brisé le cœur en mille morceaux”, écrivait la mère de famille. Rapidement, Meghan Markle a décidé de mener l’affaire en justice, invoquant une violation de l’intimité de la part d’Associated Newspapers.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet