Meghan Markle et Harry signent avec Netflix : cette stratégie payante

Meghan Markle et le prince Harry ont retrouvé du travail. C’est avec Netflix que les anciens Sussex vont collaborer, pour la production de documentaires. Auprès de la chaîne CNBC, Reed Hastings, le patron de Netflix, a dévoilé la stratégie du couple.

Meghan Markle

Harry d’Angleterre

Cent millions ou 150 millions de dollars. C’est la fourchette du juteux contrat que Meghan Markle et le prince Harry ont signé en collaboration avec Netflix. Si la famille royale britannique pourrait tout faire basculer, il y en a un qui ne risque pas d’être content outre-Manche : le prince William. Car le prince Harry n’aurait pas demandé l’accord du futur roi d’Angleterre pour mettre en place le projet d’un documentaire dédié à leur mère, Lady Diana. Alors que les deux frères travaillent à la création d’une statue en l’honneur de la princesse décédée à Paris le 31 août 1997, ce contrat signé avec le géant américain risque de relancer les tensions entre les deux princes. Mais il semblerait bel et bien que Meghan Markle et le prince Harry souhaitent définitivement tirer un trait sur leurs liens avec la famille royale britannique. Comme l’expliquait le biographe Richard Kay, rembourser les frais de rénovation de Frogmore Cottage juste après la signature du contrat avec Netflix en dit long sur leurs intentions.

Quels sont les projets des parents d’Archie ?

Et ils avaient tout prévu. Comme l’a expliqué Reed Hastings, co-fondateur et directeur de Netflix, auprès de la chaîne américaine CNBC le mercredi 9 septembre, Meghan Markle et le prince Harry ont frappé à plusieurs portes afin de s’offrir au plus généreux. “Je suis très excité par ce contrat. Ils sont intelligents, ils se sont vendus à toutes les grandes entreprises et je pense que nous avons créé le meilleur et le plus complet des projets”, a confié le patron de la plateforme de streaming. L’objectif des parents d’Archie grâce à ce juteux contrat ? “Créer un contenu informatif, mais qui donne également de l’espoir”, avaient-ils souligné auprès du New York Times le 2 septembre. Reste à savoir maintenant si les fans seront au rendez-vous.

Source: Lire L’Article Complet