Märtha Louise de Norvège : son compagnon Shaman Durek surnommé "Raspoutine" à leurs débuts

Dans un long entretien accordé à Vanity Fair, Märtha Louise de Norvège revient sur les débuts difficiles de son histoire d’amour controversée avec son fiancé, le chaman Durek Verrett. Les Norvégiens l’avaient affublé d’un surnom peu flatteur.

Depuis plus d’un an, Märtha Louise de Norvège file le parfait amour avec le chaman, Durek Verrett, très apprécié des célébrités. Pour autant, l’entourage de la fille du roi Harald V et de la reine Sonja de Norvège n’a pas vraiment vu cette relation d’un très bon oeil. Des débuts compliqués que Märtha Louise de Norvège évoque lors d’un entretien accordé à Vanity Fair. Aujourd’hui, celle qui a perdu son titre de princesse s’en amuse : “Mon père m’a toujours dit depuis que je suis petite que je devais rester fidèle à qui je suis (…) et je pense qu’il a peut-être regretté de me l’avoir dit à plusieurs reprises”, plaisante-t-elle au sujet de son choix de se fiancer à un chaman.

Märtha Louise de Norvège s’est également souvenue du jour où elle a annoncé cette idylle à sa mère, la reine Sonja de Norvège. C’était après son divorce avec l’écrivain Ari Behn, qui s’est suicidé. “Avant Durek, ma mère était inquiète parce que cela faisait trois ans et que je n’avais pas de petit ami. Quand je lui ai dit que j’avais quelqu’un, elle m’a demandé de qui il s’agissait…”, se remémore-t-elle. À l’époque, sa mère espérait que cette dernière soit avec un PDG ou quelqu’un “socialement élevé”. “Etre avec un chaman (…) c’est fou”, analyse-t-elle.

Des critiques racistes

Une relation également accueillie peu chaleureusement par les Norvégiens, n’hésitant pas à surnommer le chaman “Raspoutine”. Selon le peuple, Durek Verrett a les yeux du diable” et aurait jeté un sort sur la princesse Märtha pour qu’elle tombe amoureuse de lui. On pouvait également entendre ici et là dans les rues qu’il était en couple avec elle pour sa fortune et son droit d’aînesse. Un désamour public obligeant le couple à vivre tous les deux séparés. Pour finir, Märtha Louise de Norvège revient sur les remarques racistes qu’ils ont subies. “Avant de le rencontrer, je ne savais pas qu’il y avait du racisme en Norvège, car nous sommes une famille ouverte et heureuse. Mais en gros, il n’y a pas beaucoup de gens de couleur en Norvège, donc tout cela a été une surprise pour moi”, révèle-t-elle. Des préjugés qu’elle entend bien combattre.

Source: Lire L’Article Complet