Marc Hay de BFMTV fait son coming out un jour symbolique

Sur Twitter, le journaliste météo de BFMTV, Marc Hay, a décidé de faire son coming out. Un geste très bien accueilli par une grande partie de ses abonnés.

Un acte devenu de plus en plus fréquent, mais qui revêt pourtant un symbole fort. Ce 17 mai, Marc Hay, qui fait la pluie et le beau temps sur BFM TV, a fait son coming out sur Twitter. Et ce, à l’occasion d’une journée symbolique. “En ce 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, il est temps pour moi de dire à voix haute ce que je n’ai jamais encore osé dire : je suis gay, a écrit le journaliste. Avec ce tweet, ce dernier veut notamment combattre un fléau : le cyber-harcèlement des personnes LGBT sur les réseaux sociaux, dont lui-même est victime.

Marc Hay a ainsi dénoncé “toutes les insultes” prononcées à son égard. Des paroles courageuses, chaleureusement accueillies par une grande partie de ses abonnés. Vive Marc Hay et force à toi“, “Ça mérite un bel arc-en-ciel dans votre bulletin météo”, “Félicitations d’avoir enfin dit qui vous étiez vraiment. Vous êtes une très belle personne”, “Bravo et respect, ont ainsi pu commenter de nombreux internautes.

En ce 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, il est temps pour moi de dire à voix haute ce que je n’ai jamais encore osé dire : je suis gay. L’occasion pour moi aussi de dénoncer toutes les insultes à mon égard sur les réseaux sociaux. 👨‍❤️‍👨👨‍👨‍👧‍👦🏳️‍🌈

Porteur de bonnes nouvelles

Très présent sur les réseaux sociaux, le journaliste n’hésite pas à se faire le porteur de bonnes nouvelles pour la cause LGBT. Le 16 mai dernier, il a ainsi retweeté un sujet sur la première marche LGBTQIA+ de La Réunion. Et Marc Hay n’est pas le seul à avoir fait son coming out au cours des derniers mois. En décembre dernier, Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, avait décidé de se livrer dans Têtu. “Aujourd’hui cela paraît banal de le dire, mais ce n’est pas une évidence. Les coups, la violence, le rejet, ça existe en 2020. Dire aujourd’hui mon orientation sexuelle, ce n’est pas de l’indécence ou de la mise en scène de l’intimité”, avait-il notamment expliqué.

🙌 https://t.co/XrYrHgNSQj

Crédits photos : Alexandre Fay / PixPlanete / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet