« Loin des réalités », « dans son monde » : Emmanuel Macron égratigné par Jean-Louis Debré

L’ancien ministre et président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, a eu des mots durs contre le président de la République, samedi 22 mai. Il estime surtout qu’Emmanuel Macron « n’arrive pas » à comprendre la réalité de la majorité des citoyens.

A propos de


  1. Emmanuel Macron


  2. Jean-Louis Debré

« Pour être président de la République, il faut douter de soi », selon Jean-Louis Debré, l’ancien président du Conseil constitutionnel. Interrogé samedi 22 mai sur BFMTV par Apolline de Malherbe, il n’a pas ménagé Emmanuel Macron, dont il estime qu’il est « un personnage éloigné de toute réalité » qui vit « dans son monde avec ses collaborateurs ».

L’ancien ministre de l’Intérieur de Jacques Chirac a eu des mots durs contre le locataire de l’Élysée qui, selon lui, a dérogé à de nombreuses promesses. « Je me souviens de cette phrase du candidat Macron : “Le gouvernement que je formerai sera formé de quinze personnes” », avait-il déclaré lors de la campagne présidentielle de 2017. Aujourd’hui, Jean-Louis Debré constate avec regret que le gouvernement compte « plus de 45 » membres. « Jamais depuis près de vingt ans on n’avait eu un gouvernement si nombreux », rappelle-t-il. Et d’ajouter qu’« on ne sait pas ce que font les gens, on ne sait pas ! »

Pour Jean-Louis Debré, Emmanuel Macron "est un personnage éloigné de toute réalité" pic.twitter.com/mPBDXfmP5e

Un président avec « une très haute idée de lui-même »

La côte de popularité du couple exécutif a augmenté, au mois de mai. Selon un sondage BVA pour RTL et Orange, 42% des Français se disent satisfaits d’Emmanuel Macron et de son Premier ministre, Jean Castex. Ce dernier a vu sa popularité grimper de six points, tandis que le président a gagné trois points d’approbation auprès des sondés. Pour autant, Jean-Louis Debré estime que « le pouvoir a l’air très éloigné des réalités des gens, et le président de la République, malgré tous ses efforts, n’arrive pas » à communier avec les citoyens, notamment en période de crises sanitaire et économique.

Cette déconnexion observée par le chiraquien n’est, à ses yeux, pas seulement le résultat d’une « époque on l’on ne s’intéresse à rien ». Lui qui a parfois « marché aux côtés d’Emmanuel Macron », comme le rappelle Apolline de Malherbe, juge que l’éloignement entre la population et son président de la République résulte en partie des actions de ce dernier. « Il a créé une espérance » qu’il n’a pas su transformer en réalité, regrette l’homme politique de 76 ans. À un an de l’élection présidentielle, Jean-Louis Debré ne semble guère convaincu par ce président qui a une si « haute idée de lui-même » et fait, selon lui, preuve de peu de remise en question.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Raphael Lafargue / Pool / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet