“Les princes de l’amour” : un ancien candidat condamné à de la prison ferme pour violences conjugales

Vendredi 28 mai 2021, un ancien candidat des Princes et princesses de l’amour a été condamné à dix-huit mois de prison, dont neuf ferme. Le jeune homme, qui possédait plusieurs antécédents, a été reconnu coupable de violences conjugales sur sa compagne.

Restez informée

En 2019, en France, 126.000 femmes ont été victimes de violences conjugales. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter, notamment pendant les périodes de confinement, mais qui reste peu fiable étant donné que la plupart d’entre elles n’osent pas en parler, et encore moins porter plainte. Et contrairement à ce que certains peuvent penser, le monde du show-business n’est pas épargné par ces violences. Ces derniers mois, le secteur de la télé-réalité en a été la preuve. Une ancienne candidate de Secret Story s’est confiée sur les coups qu’elle a reçus lors de sa grossesse, Loana a accusé son ex Fred Cauvin de l’avoir battue, un candidat de Ninja Warrior a été poursuivi en justice pour viol et violences conjugales… Et dernièrement, c’est un ex-participant des Princes et princesses de l’amour (apparu dans la saison 8 du programme de W9) qui s’est retrouvé visé par de telles accusations.

Le prince n’est pas très charmant, vous en conviendrez”

Vendredi 28 mai 2021, d’après les informations du journal Les Sables Vendée, Alexis Villain a été jugé en comparution immédiate, pour violences conjugales, par le tribunal des Sables-d’Olonne. Connu pour avoir été élu Mister Pays de la Loire 2019 – et avoir suscité une polémique après sa défaite au concours national Mister France – il avait déjà été épinglé pour son comportement misogyne et sexiste dans l’émission de télé-réalité. Cette fois-ci, l’ancien “prince de l’amour” était accusé d’avoir commis des violences sur sa petite amie de quelques semaines, tout au long du mois de mai 2021. C’est une amie de cette dernière qui avait alerté les gendarmes. Sur place, ces derniers ont découvert “des contusions au visage et au cou” de la victime, qui évoquait “une forte gifle dans un contexte de crise de jalousie”. Si elle a accepté de se rendre à la gendarmerie, elle a refusé de procéder à un examen médical et de signer sa déposition. “Je sais que je ne suis pas sympa mais stp fais ça pour moi. Dis que je ne t’ai pas frappée”, lui aurait écrit Alexis Villain par SMS pendant le trajet.

Lors de l’audience, d’autres échanges accablants ont été dévoilés, notamment à propos d’un “épisode durant lequel il lui aurait fait prendre une douche froide avant de la mettre dehors nue”. Au cours du procès, l’ancien Mister Pays de la Loire a affirmé souffrir de dépression et avoir “une relation compliquée” avec sa compagne. Expliquant avoir “besoin de quelqu’un” car il “n’aime pas être seul”, Alexis Villain a cru bon de préciser qu’il avait eu une centaine de petites amies en l’espace de quatre ans. “Le prince n’est pas très charmant, vous en conviendrez”, aurait ensuite déclaré le procureur de la République, Olivier Couvignou.

Dix-huit mois de prison, et un malaise à l’annonce du verdict

Finalement, la justice a reconnu Alexis Villain coupable de violences conjugales sur conjoint sans ITT (Interruption temporaire de travail). Le jeune homme a été condamné à dix-huit mois d’emprisonnement, dont neuf ferme. Cette peine sera assortie d’un sursis probatoire de trois ans. A l’annonce du verdict, l’ancien candidat de télé-réalité s’est évanoui. Malgré un casier judiciaire vierge, le jeune homme était visé par d’autres procédures pour des faits de violences. Il avait d’ailleurs été contraint de suivre, en 2019, un stage de sensibilisation aux violences conjugales. Plus récemment, il a comparu devant le tribunal de La Roche-sur-Yon dans le cadre d’une affaire de violences volontaires avec arme suite à un accrochage en voiture, dont le jugement n’a pas encore été rendu.

A lire aussi : “Les princes et les princesses de l’amour” : ce prétendant policier visé par une enquête est contraint de payer 12 000 euros pour démissionner

Source: Lire L’Article Complet