Le saviez-vous ? Brigitte Macron a failli reculer avant d’épouser Emmanuel

Il y a treize ans, Brigitte Trogneux épousait Emmanuel Macron mais, ce qu’on sait peu, c’est que le mariage a failli ne pas avoir lieu. La première dame aurait pu ne jamais dire oui au futur président de la République.

Après treize ans de mariage, rien ne semble pouvoir séparer Brigitte et Emmanuel Macron. Les deux amoureux forment un couple fusionnel depuis leurs noces au Touquet en octobre 2007. Et pourtant, leur histoire aurait pu connaître une tout autre fin puisque la première dame a failli renoncer à épouser celui qui a presque 25 ans de moins qu’elle raconte Sylvie Bommel dans l’édition du JDD de ce dimanche 19 octobre. Et la journaliste connaît bien son sujet puisqu’elle est l’auteur d’un ouvrage consacré à Brigitte Macron, Il venait d’avoir dix-sept ans (JC Lattès), qui s’intéresse de près à sa vie sentimentale.

Il a fallu des années “d’hésitation douloureuse” pour que Brigitte Trogneux accepte de se faire passer la bague au doigt par Emmanuel Macron. “Elle avait tant à perdre” écrit Sylvie Bommel. “Un mari, une famille unie, une réputation et peut-être même son métier”. Car quand la professeure de littérature entame une liaison avec celui qui est passé par son atelier théâtre, elle est déjà mariée.

Ce détail qui lui faisait peur

Mais c’est un autre détail qui a presque poussé Brigitte à dire non à Emmanuel. “Elle craignait qu’un jour, sûrement, il ne veuille des enfants” a confié une de ses amies ­d’enfance à la journaliste. La première dame est à l’époque déjà mère de trois enfants – Sébastien, Laurence et Tiphaine – nés de son union avec son premier mari Andre-Louis Auzière. Et la future mariée n’en veut plus. Mais elle craint alors que son promis rêve un jour de devenir père.

Finalement, Brigitte Macron a bien donné à son époux les enfants dont il rêvait. Emmanuel Macron a totalement adopté la progéniture de son épouse et se considère comme “un père de famille”. Il appelle d’ailleurs Sébastien, Laurence et Tiphaine Auzière “mes enfants” pointe Sylvie Bommel, tout comme il dit “mes petits-enfants” pour parler des huit petits-enfants de la première dame. “Brigitte lui a apporté une famille, lui qui avait tant de mal avec ses propres parents. Il a un lien très fort avec ses belles-filles et son gendre. Comme une compensation. La stabilité affective de son couple tient aussi à cela” explique un proche du président de la République.

Source: Lire L’Article Complet