"Le gel ne sert à rien" : Didier Raoult déclenche une nouvelle polémique

Samedi 7 novembre 2020, Laurent Ruquier présentait un nouveau numéro de son émission On est presque en direct. Au cours du programme, Didier Raoult a remis en doute l’efficacité du masque et du gel hydroalcoolique pour lutter contre le coronavirus.

Restez informée

Samedi 7 novembre 2020, Laurent Ruquier était une nouvelle fois aux commandes de son émission On est presque en direct. Au cours de la soirée, l’animateur a interrogé Didier Raoult sur la deuxième vague du coronavirus qui frappe la France. Le spécialiste français des maladies infectieuses a révélé que, selon lui,les mains” sont le principal vecteur de propagation du virus. Il en est sûr. “La transmission manuportée des infections respiratoires, c’est une chose qu’on connaît depuis une quinzaine d’années”, affirme-t-il.

Didier Raoult, considéré par certains comme un tyran, poursuit en indiquant que le gel hydroalcoolique et le masque ne servent à rien pour lutter contre le Covid-19. “Le gel ne sert à rien. C’est l’alcool”, confie-t-il, avant d’ajouter : “J’ai téléphoné au ministre (Olivier Véran, ndlr) je lui ai dit à l’époque que dans les pharmacies on arrive même plus à trouver de l’alcool parce que les pharmaciens n’ont même pas le droit de manipuler de l’alcool pour faire de l’alcool avec de l’eau, à 70 degrés, c’est ça qui tue”. Il affirme également que, contrairement à ce qu’affirme le gouvernement qui a mis en place un reconfinement depuis vendredi 30 octobre 2020, le comportement des Français n’est pas en cause dans l’augmentation quotidienne des nouveaux cas. D’après ses recherches, le problème est “la prise en charge” des personnes contaminées. “On leur a donné des mauvais conseils”, estime-t-il.

La seule solution ? “Fermer les frontières”

Didier Raoult a remarqué que les pays les plus touristes étaient ceux avec le plus de cas. “La seule manière, si on veut éviter d’avoir de nouveaux virus, c’est de fermer les frontières, rester enfermés chez soi. Ce n’est juste pas possible. La question c’est de remettre les choses dans l’état dans lequel elles sont, faire de vrais travaux, ne pas se laisser déborder par l’émotion”, poursuit-il.

Source: Lire L’Article Complet