Lady Diana : ce jour où elle a appris que la nounou de ses enfants était enceinte du prince Charles…

Vingt-cinq ans après la mort de Lady Diana, son frère, Charles Spencer est toujours en guerre contre la BBC, qui a obtenu en 1995, une des dernières interviews de la princesse de coeur, en la manipulant. Explications.


“Nous étions trois dans ce mariage”. C’est LA phrase qui était ressortie de l’interview de Lady Diana, accordée en 1995 à la BBC, et dénonçant la liaison qu’avaient entretenue le prince Charles avec Camilla Parker Bowles avant, pendant et après leurs noces, en 1981. Un entretien exclusif, tourné depuis les salons de Kensington Palace (la demeure de la princesse après sa séparation d’avec son mari), et que Martin Bashir avait obtenu sur un coup de bluff…

Lady Diana intimidée pour parler

C’est le Daily Mail qui rapporte cette semaine cette affaire et qui explique en effet qu’à l’époque, pour que la maman de William et de Harry accepte de parler sans filtres de son union ratée et de ses rapports compliqués avec la famille royale (ou la Firme, comme elle surnommait sa belle-famille, péjorativement), le journaliste avait rusé, et produit de fausses preuves pour intimider Lady Di…

Charles Spencer dénonce aujourd’hui ces agissements. Il pense qu’on a joué sur la vulnérabilité de sa soeur à coups de gros mensonges, pour qu’elle parle. On lui aurait fait croire qu’elle était espionnée par le MI5, que la montre de son fils William (une Swatch), était équipée d’un micro, on lui aurait montré de faux relevés de comptes bancaires accablants, et pire encore on lui aurait fait croire que la nounou de ses enfants entretenait une relation avec le prince Charles.

Chargée de surveiller les enfants (Harry et William), quand ils étaient chez leur père, Alexandra Legge-Bourke alias Tiggy serait alors tombée enceinte du prince Charles, et aurait été contrainte d’avorter. Une rumeur si crédible que Diana lui aurait même présenté ses condoléances après avoir appris la terrible nouvelle… Et pourtant, rien n’était vrai.

Les excuses de la BBC

Devant les accusations de Charles Spencer, finalement, la BBC a partagé un communiqué cette semaine. On peut y lire les mots de Tim Davie, son directeur général qui estime : “Faire croire que des documents simulés étaient authentiques était alors une erreur et c’est une erreur maintenant, la BBC d’aujourd’hui est heureuse de s’excuser pour cela”.

Et de nuancer toutefois : “les archives de la BBC indiquent que la princesse de Galles a déclaré qu’elle n’avait pas vu les documents simulés et qu’ils n’avaient joué aucun rôle dans sa décision de participer à l’interview”.

Pour rappel, en 1995, cet interview choc avait offert des audiences record de 23 millions de téléspectateurs à la BBC.

Source: Lire L’Article Complet