La reine Elizabeth II sous le charme d’un officier ? Ces étonnantes révélations

Si Elizabeth est tombée très jeune sous le charme de Philip, la jeune demoiselle aurait également eu le béguin pour un autre homme. Un coup de coeur raconté par une amie qui vivait à ses côtés au château de Windsor lors de la seconde guerre mondiale.

Elizabeth II a tout de suite su que c’était lui. Le beau Philip Mountbatten avait fait craquer la jeune fille d’à peine 13 ans. Ce 22 juillet 1939, Lilibeth accompagnée par ses parents et sa sœur cadette Margaret effectue une visite au Collège royal naval de Dartmouth. A cette période, une épidémie d’oreillons fait rage sur le campus. Du haut de ses 18 ans, c’est l’officier débutant qui est en charge de veiller sur les deux soeurs. La future reine n’oubliera jamais cette rencontre…

En attendant de pouvoir envisager une éventuelle union, la jeune femme patiente. En cette année 1939, l’heure n’est pas aux réjouissances. La seconde guerre mondiale a éclaté, et Elizabeth et sa soeur Margaret se sont réfugiées au château de Windsor, préservées des horreurs du conflit. Les deux jeunes femmes s’occupent tant bien que mal malgré un climat bien morose, et se lient d’amitié avec Alathea Fitzalan Howard avec qui elles partagent des cours de danse et de dessin. Dans son journal d’adolescente, cette dernière révèle quelques secrets, notamment le petit coup de coeur de la future reine pour un l’officier Hugh Euston.

“Lilibet avait l’air heureuse. Elle m’a montré une lettre de Hugh E qui la remerciait pour sa carte de Noël – c’est malheureux qu’il parte à l’étranger, je ne le reverrai plus jamais maintenant. (La princesse Elizabeth avait admis neuf mois plus tôt qu’elle “adorait” le comte d’Euston, alors âgé de 22 ans et gardien de Grenadier, tandis qu’Alathea elle-même avait un énorme béguin pour lui,” rapportent nos confrères du Daily Mail, qui publient des extraits de ce carnet intime.

Un officier, et deux jeunes femmes éprises

Dans ses confidences teintées d’insouciance, Alathea Fitzalan Howard constate, désemparée, que l’élu de son coeur n’a d’yeux que pour son amie. “Je suis sûre qu’il préfère Lilibet à moi” annote-t-elle dans son carnet, le 21 avril 1942, avant de consigner au sujet de Lilibeth, quelques jours plus tard : Nous avons parlé de Hugh et d’autres hommes, et dans l’intimité de sa chambre, nous avons parlé plus librement que jamais.” Ont-elles également évoqué Roddy Macleod, ce garde du corps qui avait semblé charmer Elizabeth II en 1945 ?

Si la future reine semble avoir bien eu quelques coup de coeur adolescents, l’ombre du prince Philip plane régulièrement dans leurs conversations. Et c’est bien lui qu’elle finira par épouser en 1947. Le fille de George VI attendra sagement ses 21 ans et la fin de la guerre pour épouser celui qui avait fait battre son coeur en cette journée de juillet 1939…

Galerie: Les couples royaux qui ont divorcé (StarsInsider)


Source: Lire L’Article Complet