La nomination d’un journaliste proche d’Emmanuel Macron chez France TV suscite des jalousies

Selon les informations du Figaro, Cyril Graziani, actuellement journaliste à France Info, serait pressenti pour remplacer Muriel Pleynet à la tête du service politique de France Télévisions. Une nomination qui fait jaser au sein de la profession, qui sait que l’intéressé est proche d’Emmanuel Macron…

A propos de

  1. Emmanuel Macron

Cette nomination n’a pas encore eu lieu qu’elle suscite déjà fantasmes et interrogations. Ce jeudi 11 mars, nos confrères du Figaro ont annoncé que Cyril Graziani, ex-journaliste de France Inter travaillant désormais à France Info, pourrait être choisi pour remplacer Muriel Pleynet à la tête du service politique de France Télévisions. Toujours selon le quotidien national, le quadragénaire “aurait déjà pris rendez-vous avec plusieurs journalistes du service politique”, a fait savoir une source bien renseignée à France Télévisions. Toutefois, pour le moment, ni la rédactrice en chef, ni ses équipes n’auraient reçu une confirmation de la part de la direction du groupe audiovisuel public. Si elle n’a donc pas encore été actée, cette nomination fait jaser au sein de la profession. Et pour cause, Cyril Graziani serait un interlocuteur régulier du président de la République.

“Cyril Graziani parle en direct avec Macron, et de manière régulière. Cela suscite d’ailleurs beaucoup de jalousie dans la profession“, a observé un confrère resté anonyme auprès du Figaro. En 2019, l’ancien journaliste de France Inter avait coécrit avec Cécile Amar Le peuple et le président, un récit du face-à-face entre le chef de l’État et les Gilets jaunes. “Il est connu et reconnu par les politiques. Il a une expérience de terrain qui manque cruellement à la plupart des chefs de service politique”, a souligné une journaliste politique, consciente que Cyril Graziani a déjà “ses entrées à l’Élysée.Un atout non négligeable à ce poste…

Sa proximité avec Emmanuel Macron, “un argument à double tranchant”

En janvier dernier, c’est le même qui avait annoncé, par le biais de son compte Twitter, que le président de la République ne prendrait finalement pas la parole pour annoncer de nouvelles mesures sanitaires : “Info France Info. Emmanuel Macron ne prendra pas la parole ces prochains jours. Le président veut tout faire pour éviter un nouveau reconfinement, il attend d’en savoir plus sur l’impact des variants et veut voir les effets du couvre feu national au bout de 15 jours.” Preuve, s’il en fallait, de sa proximité avec le pouvoir.

Info @franceinfo Emmanuel Macron ne prendra pas la parole ces prochains jours. Le président veut tout faire pour éviter un nouveau reconfinement, il attend d’en savoir plus sur l’impact des variants et veut voir les effets du couvre feu national au bout de 15 jours

Mais comme l’a précisé Le Figaro, cette relation qu’entretient le journaliste avec le chef de l’État pourrait aussi devenir “un argument à double tranchant.” Si ce recrutement permettrait sans doute à France Télévisions de se repositionner dans la course aux interviews politiques, jusqu’ici accaparées par TF1, il pourrait aussi “être perçu comme un parachutage”, à l’approche de l’élection présidentielle de 2022. Et par conséquent, remettre en doute l’indépendance du service public vis-à-vis de l’État actionnaire.” “Si le service public se met à faire la campagne de Macron…”, s’inquiète un acteur de l’audiovisuel auprès de nos confrères. Une chose est sûre, cette nomination, si elle est confirmée, n’a pas fini de faire du bruit…

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet