La dernière compagne de Raymond Devos dénonce le comportement des proches de l'humoriste à sa mort (VIDEO)

Qui est Marie-Christine Roger qui s’est si longtemps cachée sous un faux nom ? Les équipes de NRJ 12 sont revenues sur l’affaire autour de la mort de Raymond Devos, en donnant la parole à cette dernière qui prétend être la dernière compagne de l’humoriste.

Jeudi soir, Jean-Marc Morandini consacrait son dernier numéro d’Héritages à Raymond Devos et l’affaire qui a assombri son décès. Célèbre pour ses jeux de mots et ses mimes, l’humoriste a brillé dès les années 50, mais à la fin de sa vie, c’est une histoire d’escroquerie qui a inquiété sa famille. Interrogée par les équipes de NRJ 12, Marie-Christine Roger, celle qui prétend être la dernière compagne de Raymond Devos, a décidé de sortir du silence pour dire sa vérité autour de la famille et du décès du célèbre humoriste. Retour sur cette affaire portée par la justice et qui a passionné la presse.

A la mort de sa première compagne, Simone Beguin, Raymond Devos est dévasté et seul, car sans enfant. Une certaine Samantha Lemonnier décide alors de lui envoyer une lettre pour le soutenir ; une correspondance régulière va commencer, avant leur rencontre. En 2005, l’humoriste est victime d’une attaque cérébrale qui va l’affaiblir et une malheureuse chute va pousser Samantha Lemonnier, infirmière de profession, à s’installer avec l’humoriste. Dès lors, les proches de Raymond Devos commencent à s’interroger sur les réelles intentions de cette inconnue qui essaye d’isoler l’humoriste.

Un surdosage de somnifères ?

“J’essayais de repousser un peu tous ceux qui étaient maléfiques pour Raymond. Plus Raymond allait mal, mieux c’était pour eux ! Le but, c’était que Raymond rende l’âme au plus vite de façon à se servir. Le but, c’était de lui prendre tous ses biens”, a ainsi avoué celle qui prétend être la dernière compagne de l’humoriste. Mais la famille décide de faire appel au tribunal lorsqu’ils découvrent que Raymond Devos est hospitalisé en raison d’un surdosage de somnifères et que son testament aurait été modifié. Au cours de l’enquête, les proches découvrent que Samantha Lemonnier s’appelle en réalité Marie-Christine Roger et qu’elle n’a jamais été infirmière.

“Usurpation du titre de docteur en médecine”

En 2009, Samantha Lemonnier/Marie-Christine Roger est ainsi condamnée pour “usurpation du titre de docteur en médecine”. “Ils ont pu m’avoir que là-dessus, parce que là vraiment, il y avait une preuve”, a ainsi ajouté celle qui a finalement été blanchie de l’empoisonnement de Raymond Devos. Une vérité sur cette affaire qu’elle a décidé de clamer dans un livre, tandis que l’héritage est resté dans les mains de la famille de l’humoriste.

Source: Lire L’Article Complet