Julien Doré, face aux "démons" et aux "pressions" : pourquoi il a "changé de vie"

Après des années d’absence, Julien Doré revient sur le devant de la scène avec son 5e album intitulé "Aimée". Pour Paris Match, l’artiste se confie sur son changement de vie et raconte pourquoi il a quitté Paris.

Julien Doré, prêt à “disparaître” ?

Julien Doré veut vivre pour l’amour et la liberté que son art peut lui offrir: “J’aspire à continuer à faire les chansons que je veux, les clips que je veux, dire ce que je veux, prendre le temps que je souhaite, disparaître si je le veux. Tant que j’ai ça, ça me va”.  Si Paris, la ville de tous les possibles, lui a offert sa chance, l’artiste vit au gré de ses envies… qui ne riment pas avec Paris : “Je ne suis pas monté à Paris depuis novembre 2019, par exemple. Parce que je n’en ai pas ressenti le besoin. C’est pour toutes ces raisons que j’ai pris un virage dans mes chansons”.

Un changement de cap qui permet à l’artiste de s’exprimer sur des causes qui lui tiennent à cœur. Dans son dernier album Aimée, Julien Doré évoque l’écologie. “Je ne pouvais pas revenir avec un album de chansons d’amour, c’est ce que j’avais fait sur les deux précédents. Et, surtout, depuis trois ans, on a été emportés par une planète qui a soudainement changé, où tout s’est accéléré“, déclare t-il à Paris Match.  

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

J’ai choisi des mots simples pour illustrer ce que j’ai à dire. J’ai onze chansons qui seront accompagnées de onze clips pour mettre des images sur ce que je veux défendre. Et si j’utilise des chœurs d’enfants dans quelques morceaux, c’est justement pour m’interpeller, pour me dire : ‘Eh oh mec, dis-nous plutôt des choses que l’on ne sait pas’. Ce qui m’intéresse le plus c’est de voir ce que l’on va transmettre à la génération qui arrive“, a-t-il conclu. Le nouvel album de celui qui rêve d’une carrière à la Mylène Farmer promet de nous étonner ! 

Source: Lire L’Article Complet