Juan Carlos forcé à abdiquer par la reine Sofia ? Son ex-maîtresse accuse

Exilé aux Émirats arabes unis depuis quelques semaines et accusé de corruption, Juan Carlos intéresse la justice, tout comme son ancienne maîtresse. A Paris Match, elle a révélé que le roi aurait été forcé à abdiquer par son épouse, la reine Sofia.

L’exil d’un roi. Accusé de corruption et de fraude fiscale, Juan Carlos a quitté l’Espagne il y a quelques semaines pour trouver refuge dans un palace pour milliardaires aux Émirats arabes unis. A des milliers de kilomètres de là, la justice continue ses enquêtes. Soupçonné d’avoir dissimulé plus de 80 millions d’euros en Suisse, l’ancien roi espagnol aurait également versé un “don” de 65 millions d’euros à Corinna zu Sayn-Wittgenstein, en 2012. Sous le coup d’une enquête en Suisse pour “soupçons et blanchiment d’argent aggravé”, cette “tendre amie du roi” est sortie de son silence dans les colonnes de Paris Match ce mercredi 15 septembre. Selon elle, les enquêtes sur son ancien amant sont motivées “par un agenda politique” : “Les révélations qui ont suivi ont été manipulées, utilisées de manière sensationnaliste, pour créer une gigantesque controverse”. Dans une interview accordée à la BBC, elle affirmait avoir reçu de l’argent de la part de Juan Carlos “en guise de reconnaissance pour tout ce [qu’elle] comptait pour lui et combien [son] fils comptait pour lui”.

“C’était de la gratitude pour avoir pris soin de lui pendant ses pires moments”, estimait alors l’ancienne maîtresse du monarque. Dans les colonnes de Paris Match, Corinna zu Sayn-Wittgenstein revient également sur l’abdication de Juan Carlos au profit de son fils, Felipe, en 2014. Selon elle, le roi espagnol a été poussé à quitter ses fonctions par “deux fronts”, comme il lui aurait confié. “Le premier est constitué par ma femme (la reine Sofia) et ses lieutenants : elle est pressée de mettre son fils sur le trône, parce qu’elle a beaucoup plus d’influence sur lui que sur moi, aurait assuré Juan Carlos à son ancienne amante, en évoquant la relation de la reine Sofia et de l’époux de Letizia. Le second est incarné par Mariano Rajoy (le Premier ministre espagnol de 2011 à 2018, ndlr), qui a pour but de me castrer et d’affaiblir la monarchie.”

La reine Sofia, spécialement affectée

Dans cette nouvelle interview, elle affirme une nouvelle fois que Juan Carlos lui avait demandé sa main au moment de leur relation. “Je l’ai pris comme un gage de sérieux de notre relation, mais je savais que cet engagement ne pourrait pas se concrétiser”, continue-t-elle. Des révélations fracassantes qui ne devraient pas arranger le moral de la famille royale espagnole et notamment de la reine Sofia, éprouvée par ces dernières semaines. “La reine Sofia ne pourrait pas être plus triste. Elle est très affectée par le départ de Juan Carlos à Abu Dhabi. Ils ont tous les deux goûté à l’amertume de l’exil et c’est un destin qu’elle ne veut pas pour son mari, peu importent les sales coups qu’il a pu lui faire, a dévoilé un de ses amis au site El Español en août dernier. Et l’avenir ne promet pas d’être plus radieux pour la reine et Juan Carlos, qui attendent désormais les conclusions de la justice. Mais également la suite de l’enquête dont Corinna fait l’objet. “Si elle tombe, explique une spécialiste à Paris Match, elle ne tombera pas seule.”

Galerie: Les couples royaux qui ont divorcé (StarsInsider)


Source: Lire L’Article Complet