Jean-Pierre Pernaut taquin : « Le conseil des ministres est dangereux aussi »

Ce jeudi 17 décembre, l’Élysée a annoncé qu’Emmanuel Macron avait été diagnostiqué positif à la Covid-19. Un sujet qui a visiblement inspiré Jean-Pierre Pernaut, qui s’est permis de taquiner indirectement le président de la République dans son journal de 13 heures.

A propos de

  1. Jean-Pierre Pernaut

  2. Emmanuel Macron

C’est une nouvelle qui a fait grand bruit. Ce jeudi 17 décembre, dans la matinée, l’Élysée a annoncé qu’Emmanuel Macron avait été testé positif au coronavirus. Le président français a été “diagnostiqué positif à la Covid-19 ce jour”, a fait savoir le palais présidentiel dans un communiqué. Ce diagnostic a été établi suite à un test RT-PCR, réalisé dès l’apparition des premiers symptômes, ont précisé nos confrères de LCI. Tout comme son mari placé à l’isolement pendant sept jours, la Première dame, considérée comme un “cas contact”, a elle aussi dû s’isoler, même si elle n’a présenté “aucun symptôme” selon son cabinet. Quoi qu’il en soit, ce sujet n’a pas manqué d’inspirer Jean-Pierre Pernaut, qui s’est permis une petite note d’humour durant son journal télévisé.

En plateau, la journaliste Caroline Bayle a évoqué les nouveaux cas de contaminations, qui ne baissent toujours pas. “Une étude de l’Institut Pasteur sonne un peu comme une mise en garde. On y apprend qu’un tiers des contaminations se fait à la maison, sinon c’est au travail et avec les amis. Le moment, le plus sensible, c’est au moment du repas. Quant aux bars et aux restaurants, on ne sait pas encore très bien, il y aurait bien un petit risque (…) mais il faut attendre que les bars et restaurants rouvrent pour pouvoir le confirmer”, a-t-elle expliqué. Comme à son habitude, Jean-Pierre Pernaut y est allé de son petit commentaire : “C’est vrai qu’on ne peut pas l’étudier en même temps. En revanche, au Conseil des ministres, apparemment, c’est dangereux aussi. C’est un cluster, ils pourront l’ajouter aussi!”, a-t-il suggéré, taquin.

De nombreux “cas contacts” potentiels contraints à l’isolement

Si un Conseil des ministres s’est effectivement tenu ce mercredi 16 décembre, c’est surtout lors d’un récent déjeuner que le président de la République, positif à la Covid-19, a côtoyé de nombreux interlocuteurs, potentiellement “cas contacts”. Ce mardi 15 décembre, Emmanuel Macron a en effet reçu à l’Élysée tous les présidents des groupes parlementaires à l’Assemblée Nationale. Si certains, à l’instar de Jean-Luc Mélenchon, ont fait savoir qu’il n’était pas “cas contact”, d’autres ont été contraints de se placer à l’isolement en attendant de se faire tester. C’est notamment le cas du président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand et du ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau.

Crédits photos : Capture d’écran TF1

Source: Lire L’Article Complet