Jean-Luc Reichmann "nage en plein cauchemar" : pourquoi les tuiles s'enchaînent pour l'animateur de TF1 ?

Ce 2 novembre, Jean-Luc Reichmann a soufflé ses 60 bougies dans une ambiance toute particulière.

Comme si l’année 2020 marquée par la crise sanitaire de Covid-19 n’était pas suffisamment déprimante, “le sort s’acharne” sur Jean-Luc Reichmann… L’animateur des “12 coups de midi”, qui vient tout juste de fêter ses 60 ans affronte une véritable “tempête”, ces dernières semaines, comme l’explique “Ici Paris”, cette semaine.

Lui qui avait déjà traversé une période délicate, en mars 2019, lorsqu’il avait appris la “trahison” de Christian Quesada, son candidat fétiche, arrêté et inculpé pour corruption de mineurs et détention et diffusion d’images pédopornographiques, doit à nouveau faire face à de terribles nouvelles…

Les tuiles s’enchainent

Le 29 octobre dernier, on a appris qu’un autre ex-candidat du jeu de TF1, Anthony Lolli, avait écopé d’une peine de prison. Déjà condamné à quatre ans de prison ferme pour avoir déclenché un incendie criminel, ce jeune homme a vu sa peine s’allonger de six mois supplémentaires pour “vol de coordonnées de carte bleue”.

Une annonce qui fait tache… Surtout après les récentes accusations de racisme dans “Les 12 coups de midi”. En cause, une question sur les Réunionnais qui a fait grincer des dents. Le 24 octobre dernier, l’émission populaire de la première chaîne demandait aux candidats : “A quoi peut-on parfois reconnaître un Réunionnais ?” en leur proposant deux réponses : “Leur ongle très long” ou “Leur onzième doigt”. Du “racisme ordinaire” pour Valérie Bègue, qui s’était indignée, le majeur bien levé, sur Instagram.

Des “scandales à répétition” notent nos confrères d’Ici Paris, qui font que Jean-Luc Reichmann se retrouve “aujourd’hui à la barre d’un navire en pleine tempête”. Heureusement, sa joie de vivre n’est pas entamée, comme le montrent ses dernières publications sur la Toile !

Source: Lire L’Article Complet