Jean-Jacques Bourdin tutoie Marlène Schiappa en direct… et se reprend immédiatement !

Mardi 20 avril 2021, la ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin dans la matinale de BFMTV, retransmise sur RMC. Le journaliste a malencontreusement tutoyé son invité, une erreur qu’il a aussitôt corrigée.

  • Jean-Jacques Bourdin
  • Marlène Schiappa

Une interview si cordiale que Jean-Jacques Bourdin a oublié qu’il était à l’antenne. En effet, mardi 20 avril 2021, Marlène Schiappa était l’invitée de Bourdin Direct sur BFMTV à 8h30, dont l’interview était retransmise en direct sur RMC. Un jour important pour la ministre déléguée à la Citoyenneté puisque c’est aujourd’hui que sont lancés les “États généraux de la laïcité” au Conservatoire national des Arts et métiers à Paris. La compagne de Cédric Bruguière a en effet mis un point d’honneur à organiser ces “tables rondes et groupes de travail sur la liberté d’expression la recherche, la jeunesse, l’intégration citoyenne” pour faire avancer le débat sur la laïcité, comme elle le révélait au JDD. L’occasion d’en débattre avec Jean-Jacques Bourdin, tant passionné par le sujet qu’il en a oublié ses bonnes manières…

“Sur les réseaux sociaux, ça va très vite…”

Au cours de l’entretien, Jean-Jacques Bourdin a souhaité aborder le sujet de la Charte des principes de l’islam de France, que les associations cultuelles françaises sont censées signer pour garantir leur compatibilité avec la République. Une charte que la Confédération islamique du Millî Görüs (CIMG), qui soutient le projet d’une construction d’une mosquée à Strasbourg, a refusée de signer. Pourquoi ces associations qui ne signent pas cette charte d’adhésion ne sont pas dissoutes ?”, a-t-il demandé avant d’ajouter : “Explique moi”. Un tutoiement inapproprié que le journaliste a tenté de vite corriger : “Expliquez-moi…”

Voyant le sourire de son interlocutrice, Jean-Jacques Bourdin s’est senti obligé de faire une petite mise au point. “On ne se tutoie pas, que les choses soient claires !”, a-t-il déclaré. Non mais tout va bien ! Personne n’a été offensé”, a répondu Marlène Schiappa, légèrement dans l’embarras. “Non parce qu’on ne sait jamais, sur les réseaux sociaux, vous savez… ça va très vite !“, a-t-il expliqué, la main sous le menton et le regard fuyant. Une parenthèse qui n’a visiblement pas été du goût de Marlène Schiappa : “Écoutez, on va continuer…”, a-t-elle proposé, avec un sourire crispé. “Oui oui, allez-y”, a conclu Jean-Jacques Bourdin. On enchaîne !

Source: Lire L’Article Complet