Jean-François Copé pas tendre avec Emmanuel Macron : “Il fallait lui tordre le bras”

Ce vendredi 29 juillet, auprès du Figaro, Jean-François Copé s’est épanché au sujet des membres LR au sein de l’Assemblée nationale. L’occasion pour le maire de Meaux de non seulement évoquer l’avenir du parti des Républicains mais également de se montrer également très critique sur Emmanuel Macron.

Dans les pages du Figaro, ce vendredi 29 juillet, Jean-François Copé s’est épanché au sujet de l’avenir des Républicains au sein de l’Assemblée nationale. Une interview durant laquelle le maire de Meaux a également partagé quelques confidences sur l’impossibilité pour le clan LR de s’imposer « comme une force crédible pour l’après-Macron« .

« Tout simplement parce que sous la Ve République, on se fait connaître par deux postures : soit en devenant un ministre important, soit en incarnant l’opposant numéro 1« , a d’abord estimé Jean-François Copé, avant de déplorer ensuite : « Or, nous avons manqué d’audace : il fallait tordre le bras à Macron en lui imposant une ligne plus à droite, notamment sur les questions de sécurité et de finances publiques. » Un scénario qu’Emmanuel Macron aurait pu décliner mais concernant lequel il était préparé. « Si nous avions exigé un changement de ligne et s’il l’avait refusé, alors tous les torts auraient été pour lui« , a-t-il ensuite souligné.

>> PHOTOS – Jean-François Copé et sa femme Nadia

Jean-François Copé fustige Emmanuel Macron

Au cours d’une précédente entrevue accordée dans les colonnes de l’Opinion, le 28 juin dernier, Jean-François Copé avait déjà prouvé à quel point il n’hésitait pas à être très critique à l’égard d’Emmanuel Macron. « Il y a une forme d’épuisement. Il ne sait pas où il va [Emmanuel Macron, ndlr]. Son seul programme, c’est sa réélection, pour montrer à Nicolas Sarkozy et François Hollande que lui y parvenait« , avait-il d’abord lâché, avant de surenchérir : « Macron n’a pas d’affect. Il ne faut jamais perdre cela de vue. »

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de


  1. Jean-François Copé


  2. Emmanuel Macron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet