Jean-Baptiste Djebbari chahuté par Apolline de Malherbe sur sa reconversion : “Ça ne vous met pas mal à l’aise ?”

Au coeur d’une polémique autour de sa reconversion, Jean-Baptiste Djebbari a eu l’occasion de se défendre ce mardi matin sur RMC. Mais l’ex-ministre des Transports n’a pas été ménagé par Apolline de Malherbe…

La Macronie se serait bien passée de cette histoire. Au milieu des rumeurs autour du prochain gouvernement, une annonce a fait grand bruit ce lundi : Hopium, entreprise spécialisée dans les véhicules hydrogènes, a proposé à Jean-Baptiste Djebbari de rejoindre leur conseil d’administration. De quoi nourrir les soupçons de conflits d’intérêts et les critiques autour du désormais ex-ministre des Transports, venu répondre à la polémique ce jeudi chez Apolline de Malherbe.

« Je venais du privé, je faisais partie de cette génération qui s’est engagée avec Emmanuel Macron en 2017. (…) quand vous êtes au gouvernement, vous êtes tout à fait libre de retourner dans le privé sous réserve de respecter certaines règles et c’est ce que j’ai fait« , s’est-il défendu. Pour preuve, Jean-Baptiste Djebbari assure avoir été auditionné en mars par la Haute autorité de la transparence pour la vie publique (HATVP), après avoir fait une demande en janvier. Quant au timing de l’annonce, l’adepte de TikTok évoque un simple « hasard du calendrier« . « L’entreprise doit communiquer 35 jours avant la prochaine assemblée générale, qui aura lieu le 20 juin avant, et il se trouve que ça coïncidait avec la date du remaniement qui avait pris quelques jours de retard », a-t-il assuré à Apolline de Malherbe.

🎙 "Ca ne me met pas du tout mal à l'aise de retrouver une activité après la politique".

Jean-Baptiste Djebbari, ancien ministre délégué aux Transports. #ApollineMatin pic.twitter.com/q2YWPlGyMh

>> Découvrez notre diaporama sur Apolline de Malherbe et les couples des stars de l’info

Jean-Baptiste Djebbari « pas mal à l’aise » avec sa reconversion

Une chronologie des faits qui a toutefois interpellé la journaliste de RMC. « Quand vous étiez à l’Assemblée (…) en réalité vous étiez déjà en train de préparer votre avenir… Ça ne vous met pas mal à l’aise ?« . « Je ne suis pas mal à l’aise, a alors répondu Jean-Baptiste Djebbari, un brin gêné. J’étais pleinement au travail dans mon travail de ministre, je n’ai absolument aucun problème et aucun état d’âme, j’ai été totalement respectueux de mon mandat. J’ai fait les choses dans les règles. » La HATVP a en effet émis un avis favorable, tout en recommandant d’encadrer ses « futures relations professionnelles ».

Crédits photos : Capture RMC

Autour de

Source: Lire L’Article Complet