"Je n'étais pas dans mon état normal" : Pierre Ménès se défend après accusé d'avoir soulevé la jupe d'une ex-collègue !

Le chroniqueur du CFC sur Canal+ a pris la parole alors qu’il est englué dans une énorme polémique…

Canal+ diffusait, dimanche 21 mars, le documentaire, “Je ne suis pas une salope, Je suis journaliste”, réalisé par Marie Portolano, traitant du sexisme dans le journalisme de sport. la chaîne cryptée a été soupçonnée d’avoir censuré certains passages concernant Pierre Ménès accusé d’agressions sexuelles. Le site Les Jours a révélé que la chaîne cryptée a retiré une séquence dans laquelle Pierre Ménès est accusé d’avoir soulevé la jupe de son ancienne collègue sur le plateau du Canal Football Club avant de lui attraper les fesses. D’autres séquences ont refait surface en mettant en cause le comportement déplacé du chroniqueur de 57 ans. L’ex-journaliste de l’Equipe avait auparavant embrassé sur la bouche sans consentement ses ex-consoeurs Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti.

Le principal intéressé, tout comme cette dernière, était dans Touche Pas À Mon Poste pour donner sa version des faits. Il s’est exprimé par rapport aux images qui ont été retirées du documentaire.

“Dans cette séquence, je dis une seule connerie, c’est que le referai. Pourquoi ? Parce que, lorsque Marie m’assène cette histoire de jupe, je suis estomaqué, je ne m’en rappelle plus”, a-t-il d’abord dit. “Mais maintenant, je sais pourquoi : parce que les faits remontent au 28 août 2016, le jour de ma dernière émission avant que je tombe malade et que je disparaisse des écrans pendant 7 mois. Je pense que ce soir-là je n’étais pas dans mon état normal (…) j’avais le masque de la mort sur moi”. Des actes regrettables “mais qui datent. Malheureusement, on ne peut plus faire ce genre de trucs aujourd’hui”.

Le journaliste a poursuivi en disant : “Tout ce qu’on me reproche, comme le baiser à (Isabelle) Moreau, je ne referai plus ça aujourd’hui. Le monde a changé. On ne peut plus rien faire. Mais ce que je maintiens, c’est qu’un mec et une fille c’est pareil. Ne pas chambrer c’est insupportable”, a-t-il lâché en promettant qu’on ne le “reprendra plus jamais à faire des choses comme ça…”

En raison de toute cette affaire, Pierre Ménès et sa femme ont reçu un tas d’insultes et de menaces. “C’est horrible pour moi et surtout pour ma femme (…) Il y a une déferlante de haine, de menaces de mort, ‘rends tes organes’, etc… Après, peut-être que je ne l’ai pas volé”, a reconnu le compère d’Hervé Mathoux. “Franchement quelque part, je le mérite un peu. Parce que les images qui passent, même si elles ne sont pas récentes, elles sont, au moment où on parle, choquantes (…) Je ne peux pas comprendre les insultes et les menaces de mort mais je peux comprendre qu’on me critique de façon même assez violente”.

Affaire classée ?

À voir également : TPMP : Cyril Hanouna offre un cadeau inattendu à Pierre Ménès

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet