"Je ne me sens pas désirée" : Sarah Abitbol regrette de ne pas travailler avec Nathalie Péchalat, présidente de la Fédération française des sports de glace

Invitée de Quotidien ce jeudi 10 juin, la patineuse Sarah Abitbol s’est confiée sur ses relations avec Nathalie Péchalat après son terrible témoignage sur les viols dont elle a été victime mineure de la part de son entraîneur.

En janvier 2020, Sarah Abitbol révélait dans son livre Un si long silence avoir été agressée sexuellement et violée par son entraîneur – Gilles Beyer, surnommé “Monsieur O” par la championne – lorsqu’elle était mineure. Dans ce témoignage glaçant, la patineuse artistique racontait avoir été abusée une première fois à 15 ans puis de façon répétée sur une période de deux ans. Alors adolescente, la championne de France et médaillée de bronze aux championnats du monde en couple en 2000 s’était tu à l’époque sur les terribles faits et n’a eu le courage de parler qu’à 44 ans. Mais ce courage a donné la force à d’autres sportives de témoigner elles aussi des abus sexuels subis dans leur milieu.

  • Charlotte Valandrey : son plus grand regret au sujet de Serge Gainsbourg

    Télé Loisirs

  • Benoît Poelvoorde, malheureux aux César, raconte une anecdote hilarante

    Télé Loisirs

  • Les Z'amours : l'étonnante technique de ce candidat pour séduire sa chérie

    Télé Loisirs

  • Mohamed, gagnant de Top Chef, se confie tendrement sur sa femme, son pilier

    Télé Loisirs

  • Ici tout commence : Jérémy qui disparaît, un nouveau trio… Les changements du nouveau générique de la série de TF1

    Télé Loisirs

  • Martin Blachier contre la période d'isolement du Premier ministre

    Télé Loisirs

  • Blake Lively est en deuil

    Télé Loisirs

  • Mohamed Cheikh (Top Chef) bientôt papa !

    Télé Loisirs

  • Retour vers le passé – Laura Smet, la petite "fille de" qui s'émancipe

    Télé Loisirs

  • Outer Banks (Netflix) : Quatre amis, un été et un trésor de 400 millions de dollars… la bande-annonce brûlante de la série (VOST)

    Télé Loisirs

  • The Rocky Horror Picture Show (Bande annonce)

    Télé Loisirs

  • Mohamed Cheikh, grand gagant de Top Chef : ce qu'il va faire de ses gains !

    Télé Loisirs

  • C à vous : Matthieu Chedid ému devant des images de sa fille Billie

    Télé Loisirs

  • Mohamed Cheikh est le grand gagnant de Top Chef 2021

    Télé Loisirs


  • Charlotte Valandrey : son plus grand regret au sujet de Serge Gainsbourg
    Charlotte Valandrey : son plus grand regret au sujet de Serge Gainsbourg


    Télé Loisirs


  • Benoît Poelvoorde, malheureux aux César, raconte une anecdote hilarante
    Benoît Poelvoorde, malheureux aux César, raconte une anecdote hilarante


    Télé Loisirs


  • Les Z'amours : l'étonnante technique de ce candidat pour séduire sa chérie
    Les Z'amours : l'étonnante technique de ce candidat pour séduire sa chérie


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

“J’ai discuté avec Nathalie Péchalat”

Le témoignage de Sarah Abitbol a aussi provoqué un grand ménage au sein de la Fédération française des Sports de glace. Soupçonné d’avoir couvert les agissements de Gilles Beyer, son président Didier Gailhaguet a démissionné sous la pression et a été remplacé par la patineuse Nathalie Péchalat. La compagne de Jean Dujardin s’est donné pour mission de s’assurer que de tels faits ne se reproduisent jamais. Mais la nouvelle direction a-t-elle tendu la main à Sarah Abitbol pour entamer ensemble cette reconstruction ? Invitée de Quotidien ce jeudi 10 juin, la championne de patinage artistique a révélé que non, elle ne travaillait pas avec Nathalie Péchalat à son grand regret. Sarah Abitbol a pourtant offert son aide à cette dernière, sans succès : “J’ai discuté avec elle, j’ai proposé mes services sous différents angles. Mais pour l’instant, malheureusement, je ne me sens pas désirée. J’aurais aimé une collaboration et former une certaine synergie, notamment au sein du comité éthique, mais pour le moment, la porte n’est pas ouverte”.

“Ils veulent tirer un trait sur les violences sexuelles dans le sport”

Sarah Abitbol ne s’est pas sentie bienvenue à la Fédération. Je pense qu’ils veulent tirer un trait sur les violences sexuelles dans le sport et que, peut-être, Sarah Abitbol amène une image qui n’est pas positive. Moi, je ne le vois pas du tout comme ça, vraiment. Je pense que justement, il fallait parler. Je n’ai pas voulu parler pour ternir le patinage, je suis une amoureuse de mon sport” a ainsi regretté la patineuse. Et pourtant, la championne sait qu’elle pourrait être utile à son sport : “Je pense qu’ils veulent tourner la page et passer à autre chose avec d’autres personnes. Et je pense que c’est une erreur. Je pense que c’est dommage parce qu’une certaine collaboration formerait une synergie. Qui mieux qu’une ancienne victime peut parler aussi aux adolescents, aux enfants, et peut justement d’un fait très négatif et très difficile ressortir du positif. Je trouve ça dommage”.

Ces choses qui ont fait mal au coeur à Sarah Abitbol

La patineuse a également confié que, selon elle, toutes les personnes posant problème n’avaient pas forcément été écartées à la Fédération des sports de glace et que c’était peut-être pour cela qu’elle y avait aujourd’hui mauvaise presse : “Il y a eu un certain ménage mais pas en totalité. Après, c’est vrai qu’il y a eu certains coups de fil de passés de la part de la Fédération en disant ‘Sarah Abitbol, il ne faut plus qu’elle revienne en France, il ne faut pas qu’elle fasse de galas, c’est compliqué, elle va reparler de son histoire…’ Voilà, des choses comme ça qui m’ont fait mal au coeur et qui m’ont contrariée. C’est des personnes qui sont en place peut-être encore du côté de ‘Mister O’ et qui ont parlé très mal de moi. Alors que moi j’aime mon sport, je suis une passionnée, je suis entraîneur de patinage, je suis chorégraphe aux Etats-Unis et en France. Je veux transmettre mon expérience.” Qu’importe, Sarah Abitbol continue à avancer de son côté et se produira de nouveau très bientôt sur la glace dans les spectacles Holiday on Ice.

Source: Lire L’Article Complet