« Impossible d’y échapper »: Emmanuel Macron au pied du mur

Alors qu’Emmanuel Macron a prévu de détailler “les perspectives” de “sortie progressive” des restrictions sanitaires ce vendredi 30 avril, le président de la République est constamment ramené à la crise sanitaire, comme l’a souligné Le Figaro. L’exercice d’équilibriste auquel il s’est confronté ces derniers temps n’a pas été simple à gérer.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Ce n’est plus qu’une question d’heures. Emmanuel Macron a en effet prévu de s’exprimer ce vendredi 30 avril, à l’occasion d’une interview accordée à la presse quotidienne régionale, dans laquelle le président de la République va évoquer la levée progressive des mesures de restriction, en vue du déconfinement. Comme l’a précisé Le Figaro ce mercredi 28 avril, “elle sera progressive et étalée dans le temps jusqu’à la fin juin, voir plus.” Comme souvent depuis des mois, le chef de l’État a dû réfléchir à la bonne formule de déconfinement, c’est-à-dire trouver le juste équilibre entre les risques de rebond de l’épidémie de Covid-19 et les risques économiques et sociaux que pourraient engendrer de nouvelles mesures restrictives. Une crise sanitaire à laquelle est constamment ramenée Emmanuel Macron, comme l’ont précisé nos confrères.

Ce jeudi 29 avril, le chef de l’État a prévu de rencontrer les partenaires sociaux à l’Élysée, afin de préparer le sommet européen de Porto. Avant ce rendez-vous de travail, Emmanuel Macron et ses équipes étaient déjà persuadés que le sujet de l’épidémie de Covid-19 serait abordé : “C’est impossible d’y échapper de toute façon”, a déploré un proche du président dans les pages du Figaro. Lorsqu’il a échangé avec une dizaine de maires de France, en visioconférence, ce mardi 27 avril, le locataire de l’Élysée a également dû rendre des comptes sur la crise sanitaire. En plus de détailler ses pistes pour le déconfinement et l’allègement du couvre-feu à venir, il s’est également exprimé au sujet de la vaccination et a encouragé les élus à défendre le vaccin AstraZeneca auprès de la population.

Faire les choses doucement, mais sûrement

Une chose est sûre, “le bout du tunnel se rapproche” pour Emmanuel Macron. Désormais au pied du mur, et même s’il a constaté que plusieurs pays ont presque retrouvé une vie normale, le président de la République a choisi de rester prudent sur la question sanitaire. Si Jean Castex a souligné “une tendance à la baisse” de l’épidémie de Covid-19, l’entourage d’Emmanuel Macron a estimé que la situation a encore évolué depuis la fin de l’année 2020 : “On ne peut pas comparer les chiffres sur ces deux périodes. Ce n’est pas du tout la même épidémie et nous bénéficions aujourd’hui d’un nouvel arsenal de mesures de protection : les vaccins qui changent la donne et les fermetures de frontières avec l’Inde et le Brésil.” Il faut “y aller tout doucement pour éviter que ça reparte”, a prévenu le chef de l’État, en début de semaine, alors qu’il était en visite dans une école de Melun. Mais après un an de crise sanitaire, pas sûr que les Français se montrent toujours aussi patients…

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet