“Il le dévorait du regard” : Manuel Valls moqué pour son attitude avec Emmanuel Macron

Depuis la réélection d’Emmanuel Macron, les personnalités politiques ont été nombreuses à noter le rapprochement de Manuel Valls. Ce dernier s’est finalement déclaré candidat aux élections législatives avec Renaissance. Samedi 7 mai, l’ex-Premier ministre était invité à l’investiture du président, dont Quotidien n’a rien manqué.

Lorsqu’il s’agit de saisir des opportunités, Manuel Valls n’est jamais le dernier. Après avoir activement milité auprès d’Emmanuel Macron pour être investi comme candidat de Renaissance aux élections législatives, l’ex-Premier ministre est arrivé à ses fins. Si bien que ce samedi 7 mai, il faisait partie des 450 personnalités invitées à la réinvestiture du président, au palais de l’Élysée. À la suite de son discours solennel, Emmanuel Macron a salué un par un les politiques présents, dont l’ex-député de l’Essonne. Une séquence dont l’émission Quotidien n’a pas perdu une miette. En visionnant les images des poignées de mains échangées entre le chef de l’État et ses invités, Yann Barthès note que Manuel Valls « dévore du regard » le président.

Le présentateur commente ensuite un autre moment de la cérémonie, où l’on voit Manuel Valls tenter de s’immiscer dans une conversation entre Emmanuel Macron et un autre convive. « Du génie », selon Yann Barthès. Sur les images, le mari de Susana Gallardo se retourne et rit d’une plaisanterie du chef d’État qu’il a à peine entendue. Ce qui a provoqué l’amusement de Marie-Caroline Le Pen, candidate aux législatives pour le Rassemblement National qui a réagi à ce moment via son compte Twitter : « La fin est absolument irrésistible. »

>> PHOTOS – Manuel Valls : qui sont les femmes de sa vie ?

Chacun sa technique pour se faire remarquer par le président 🙋‍♂️#Quotidien pic.twitter.com/NNX6AmlTnP

La fin est absolument irrésistible 🤣 https://t.co/coRQWJ6xbO

La « volonté d’exister » de Manuel Valls

De quoi alimenter les accusations d’opportunisme dont l’ex-socialiste fait l’objet depuis son ralliement à La République en Marche, en 2017. Le 4 mai dernier, Stéphane Le Foll, fidèle membre du PS a dévoilé le fond de sa pensée en ce qui concerne Manuel Valls, sur France 2. « La volonté d’exister et l’ambition du pouvoir conduit à n’importe quoi« , a déclaré l’ex-ministre de l’Agriculture.

Le soir de la réélection d’Emmanuel Macron, le 24 avril 2022, sa présence sur le Champ-de-Mars, d’où le président s’est exprimé après l’annonce de sa victoire, a beaucoup fait parler. « L’image de l’ex-socialiste triomphant a fait le tour des messageries au siège de LREM », a révélé Le Figaro, dans son édition du 28 avril. Comme beaucoup de personnalités politiques, les membres de Renaissance ont été surpris de la présence de l’ex-chef du gouvernement de François Hollande au premier rang des soutiens d’Emmanuel Macron, au pied de la Tour Eiffel ce soir-là. Manuel Valls l’assure pourtant : il était bien invité à l’événement. Mais pas au premier rang, confirme Libération.

Crédits photos : Aurélien Morissard/Panoramic/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet