Flashback – Indochine : le drame qui a marqué Nicola Sirkis et le groupe

Malgré le succès du groupe Indochine, Nicola Sirkis ne peut oublier le drame qui a marqué le début de sa carrière : la mort en 1999 de son frère, Stéphane, atteint de l’hépatite C.

A propos de


  1. Nicola Sirkis

La carrière du groupe Indochine aurait pu s’arrêter net en 1999 à la mort de son guitariste, Stéphane Sirkis. Le frère de Nicola Sirkis est en effet décédé à l’âge de 39 ans des suites d’une hépatite C : la maladie faisait suite à une longue lutte face à l’addiction à l’alcool et aux drogues. Plus de vingt ans plus tard, dans un reportage de « 50′ Inside », le chanteur, Nicola Sirkis, s’est confié sur le tragique épisode qui a marqué la vie du groupe. « La disparition de mon frère et d’arriver à surmonter cela » a relevé de la véritable épreuve, a-t-il indiqué.

« Ce qui a permis de tenir le groupe, c’est d’être porté vers le futur », malgré le deuil et le chagrin, a fait savoir Nicola Sirkis, insistant sur le fait que cette mort tragique a permis à son collectif de relativiser beaucoup de choses, notamment les échecs commerciaux et le creux des vagues du succès. Dans les colonnes de Paris Match, en juin 2020, il s’était à nouveau penché sur la mort de ce frère au sujet duquel il se fait le plus souvent très discret : « Stéphane a eu les amis qu’il ne fallait pas », expliquait-il. Son frère était en effet « tombé amoureux d’une fille qui l’a entraîné dans ces dîners où il était de bon ton de recevoir “le guitariste d’Indochine” », se souvenait-il, alors même qu’il n’était dans un premier temps pas favorable au recrutement de son frère dans le groupe.

Il a « vraiment cru » pouvoir le sauver

Face à la drogue et à l’alcool, « on a tout tenté pour le sauver et pour qu’il évite les tentations, racontait le leader d’Indochine ». Lui qui a « vraiment cru » pouvoir gagner la bataille contre les démons de son frère n’y est malheureusement pas parvenu. « Il ne voulait pas s’en sortir », a déploré Nicolas Sirkis auprès de nos confrères, avant de confier qu’il a « vu des psys qui [lui] ont dit : “Pensez à vous”».

Plus de vingt ans après cette disparition éprouvante, ce 29 mai 2021, alors que la France tente de sortir de la pandémie de coronavirus, Indochine va être la bande-originale de ce qui pourrait être un retour à la vie normale. Le groupe se produira à l’AccorHotels Arena de Paris devant 5 000 volontaires – avec masque et tests, mais sans distanciation physique – lors d’un concert-test pour relancer le monde du spectacle.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : CELINE BONNARDE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet