Emmanuel Macron en danger ? Sa sécurité a été renforcée

Le président de la République est la cible de nombreuses menaces de mort depuis qu’il a défendu le droit à la caricature. Sa sécurité a donc été renforcée.

Le mandat présidentiel d’Emmanuel Macron n’est pas de tout repos. Entre la crise des gilets jaunes, la pandémie de coronavirus et les différentes attaques terroristes qui sévissent en France, le président de la République est sur tous les fronts. Par ailleurs, depuis son hommage national à Samuel Paty, le professeur d’histoire, mort décapité pour avoir montré des caricatures à ses élèves, Emmanuel Macron est la cible de nombreuses menaces de mort.

Selon une information du ministère de l’Intérieur, relayée par le JDD, ce dimanche 8 novembre, le niveau de menaces visant Emmanuel Macron “n’a jamais été aussi élevé”. Le gouvernement reçoit des montages “montrant le chef de l’État brûlé ou décapité.” Le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique a, quant à lui, menacé de se venger d’Emmanuel Macron, qui a défendu la liberté d’expression et le droit à la caricature. Pour le moment, “l’Élysée ne souhaite pas commenter le dispositif autour du Président”, mais il est évident que sa sécurité a été renforcée.

Le niveau de menaces “n’a jamais été aussi élevé”

Malgré ces menaces qui planent au-dessus de lui, Emmanuel Macron n’a pas l’intention de se laisser impressionner et compte bien répondre à ses obligations. Les prochains jours s’annoncent chargés pour le chef de l’État. Ce lundi 9 novembre, il se rendra à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) afin de commémorer le 50e anniversaire de la mort de Charles de Gaulle. Ce mercredi 11 novembre, il est également attendu, comme chaque année depuis son mandat, à l’Arc de Triomphe, pour commémorer l’Armistice de 1918 et déposer une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu.

Crédits photos : Michel Euler/Pool/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet