« Égoïste et immature » : Harry fustigé après ses commentaires sur les funérailles de Diana

Dans le documentaire The Me You Can’t See, le prince Harry s’est confié sur son ressenti après la mort de sa mère, en 1997. Le duc a tenu des propos qui ne passent pas, pour Angela Levin, biographe spécialiste des têtes couronnées.

Le prince Harry ne prend désormais plus de pincettes avec la famille royale britannique. Le duc de 36 ans est au centre de la nouvelle série documentaire The Me You Can’t See, consacrée à la santé mentale et diffusée sur Apple TV+. Dans l’épisode sorti le 21 mai dernier, le prince Harry s’est notamment confié sur la mort de sa mère, la princesse Diana, survenue le 31 août 1997.

En tout transparence, le prince Harry a parlé de la douleur et du chagrin qu’il a ressenti : “Quand ma mère m’a été enlevée à l’âge de 12 ans, juste avant mon 13e anniversaire, je ne voulais pas de la vie [royale]. Partager le chagrin de la mort de ma mère avec le monde…”, a-t-il commencé à expliquer. À l’époque, le jeune prince et son grand frère William étaient “en état de choc”. “C’était comme si j’étais en dehors de mon corps et que je marchais simplement en faisant tout ce qu’on attendait de moi”, s’est-il souvenu avec émotion. Et d’ajouter : “Devoir montrer un dixième de l’émotion que tout le monde montrait. Je me suis dit : ‘C’est ma mère. Vous ne l’avez jamais rencontrée’.

Le prince Harry jugé “toujours très immature”

Angela Levin, autrice de plusieurs biographies royales, dont une sur le prince Harry, n’a pas vraiment apprécié les déclarations de ce dernier. L’écrivaine a accordé une interview à True Royalty TV, dans laquelle elle a déclaré : “Je pouvais comprendre, quand il avait 12 ans, qu’il ressente ça. Et il m’a dit la même chose quand je l’ai interviewé au palais de Kensington. Mais je pense que maintenant, à 36 ans, il devrait pouvoir faire face à tout ça”, rapporte le Mirror, ce samedi 5 juin 2021. Selon l’experte en royauté, le père de famille ne devrait pas “en vouloir aux gens qui admiraient Diana et qui l’aimaient, ce n’est pas à lui de dire qui devait la pleurer”. Angela Levin estime que les critiques du prince Harry prouvent qu’il est “toujours très immature” et “plutôt égoïste”.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet